Covid-19 : Les ports belges amputés d'une quarantaine d'escales

En 2019, le trafic entre la Chine et Anvers avait enregistré une croissance de 16 %. Le Covid-19 vient saper cette dynamique. Les alliances ont réduit leurs capacités pour s’adapter au repli des volumes. Les ports belges perdent des escales.

15 associations européennes du transport posent leur version du Green Deal

En réaction à la communication européenne autour du Green Deal, projet qui se veut central dans la nouvelle mandature conduite par la Néerlandaise Ursula von der Leyen, une quinzaine d’associations européennes des secteurs portuaire, maritime, fluvial, ferroviaire et combiné, adressent leur vision d’un pacte vert.

AP Moller-Maersk tire profit de son orthodoxie budgétaire

En dépit de conditions de marché difficiles, le groupe danois de transport maritime a fait un parcours sans faute en 2019. Du moins par rapport à ses engagements de retour à la rentabilité, qui avait été malmenée par son recentrage stratégique entrepris en 2017 sur son coeur de métier.​

Covid-19 : Les contrats de construction navale également affectés

Le cabinet d'avocats international Clyde & Co, basé à Londres, a publié un avis juridique sur la manière dont la propagation de Covid-19 pourrait affecter les contrats de construction navale, tant pour les chantiers que pour les acheteurs.

Covid-19 : Les ports chinois pourraient y laisser 6 MEVP sur le premier trimestre

Si les compagnies maritimes continuent d’assurer les services, elles ont multiplié depuis janvier les annulations de départs et d’escales. Ces aménagements devraient coûter quelques millions de conteneurs aux ports chinois, qui réagissent en réduisant ou supprimant les droits de port.

Covid-19 : la délicate situation du reefer

La mise sous cloche de l’activité économique chinoise et la reprise lente des personnels dans les ports ne sont pas sans poser quelques problèmes techniques pour le déchargement de la marchandise. Fret sensible par excellence, le transport conteneurisé sous froid est particulièrement impacté. Non sans répercussions financières et juridiques.

Covid-19 : Le pétrole plombé par une maladie sans remède

Avec la mise à l’arrêt de ses industries, la Chine, qui absorbe près de 14 % de la production mondiale de pétrole, a coupé net ses flux. Les VLCC, dont les taux de fret avaient été temporairement ragaillardis par les sanctions américaines , retrouvent leurs vraies couleurs : un noir « smokey ». Mais le marché est plastique...

Covid-19 : Le coup de grâce pour le vrac sec

Le coup de frein porté à l’activité industrielle chinoise affecte directement le transport de matières premières, à commencer par le charbon et le minerai de fer en provenance du Brésil ou d’Australie, dont sont gourmandes les centrales électriques et aciéries chinoises. Le BDI touche son plus bas niveau.

Pages