AD Ports donne naissance à un géant du feeder

L’opérateur portuaire d'Abu Dhabi, AD Ports, a acquis 80 % de Global Feeder Shipping, transporteur basé à Dubaï, donnant naissance à un acteur majeur dans le segment des feeders. La transaction vient conforter la stratégie du manutentionnaire qui cherche à se diversifier dans le transport maritime intra-régional. Il s’inscrit dans la même stratégie que DP World, son homologue de l’émirat voisin.

Louis Dreyfus Armateurs carbure à l’huile végétale

Le roulier Ciudad de Cadiz , affecté par Louis Dreyfus Armateurs aux transports d’Airbus entre Montoir-de-Bretagne, Tanger et la Méditerranée, utilise depuis plusieurs mois un carburant HVO, élaboré à partir d’huiles végétales usagées. L’expérimentation est prolongée pour dix-huit mois.

Dix porte-conteneurs transatlantiques à la voile : un aboutissement imminent

En juillet, la compagnie Zéphyr & Borée a remporté l’appel d’offres lancé par l’Association des chargeurs pour un transport maritime décarboné, cofondée par France Supply Chain et l’Association des utilisateurs de transport de fret. En projet, construire dix porte-conteneurs de 600 EVP équipés de trois paires de voiles, destinés à être exploités sur des lignes transatlantiques. Le premier navire pourrait être lancé début 2025.

Le port de Dunkerque double la superficie dédiée à la logistique

Première zone portuaire à être labellisée parmi les « sites industriels clefs en main », ces terrains pour lesquels l'État garantit des délais écourtés pour l'obtention du permis de construire et des autorisations environnementales, Dunkerque Port fait le plein d’implantations. L’autorité portuaire a inauguré une zone logistique en présence du ministre des Transports Clément Beaune.

Contraction des échanges mondiaux de blé et de maïs

Le Conseil international des céréales prévoit une contraction des échanges mondiaux de blé et de maïs pour la campagne 2022-2023, qui devrait à nouveau être marquée par des incertitudes sur les exportations depuis la mer Noire, en raison du conflit en Ukraine. Les expéditions françaises ont connu un bon début de campagne, grâce aux achats algériens et tunisiens et malgré la baisse des importations chinoises.

La France met la pression sur le dumping social

À la suite des interpellations de Jean-Marc Roué, le président du conseil de surveillance de Brittany Ferries, et après avoir rencontré chez Armateurs de France les organisations syndicales et les opérateurs du transmanche, le secrétaire d’État à la mer Hervé Berville a présenté aux Assises de l’économie de la mer, qui se tient les 8 et 9 novembre au Grand Palais à Lille, les mesures que son gouvernement va déployer face à un dumping social débridé.

Hervé Berville annonce « une stratégie maritime » pour la France

À l’occasion des Assises de l’économie de la mer, rendez-vous annuel de la filière maritime et portuaire, organisé par Le Marin en partenariat avec le Cluster maritime français , le secrétaire d’État à la mer, n’a pas été avare en annonces. Une nouvelle consultation, qui va s'étendre sur dix mois, doit déboucher sur l’écriture d’une stratégie maritime, dont la France est toujours orpheline. Hervé Berville promet par ailleurs des moyens financiers en faveur de la décarbonation, de l’innovation et de la formation. Et de la « pression » face au dumping social.

Les actions des compagnies de conteneurs cèdent aux sirènes de la conjoncture

Les actions des huit principaux transporteurs maritimes de conteneurs ont perdu en moyenne 45 % de leur valeur depuis le début de l'année. Signe notable : les compagnies, dont les titres avaient jusqu’à présent bien résisté, subissent à leur tour la sanction des marchés.

L'année 2022 sera une année charnière pour Nice

Nice s’affirme de plus en plus comme un port à passagers alors que le fret se marginalise avec le retrait de Lafarge-Holcim des Alpes-Maritimes et l’immobilisation durant deux mois du cimentier dédié à Vicat, Capo Cinto, pour des problèmes moteur. Á fin septembre, le trafic de ciment avait chuté de 48 % frappé par un recul de 60 % des expéditions sur la Corse et une baisse de 32 % des exportations.

Pages