Maersk, MSC et ZIM condamnent un premier service entre l'Asie et la côte est-américaine

ZIM, qui ne fait partie de l’alliance 2M mais coopère avec Maersk et MSC depuis 2018 pour partager de la capacité sur plusieurs boucles entre l'Asie et la côte Est des États-Unis, ferme l’un d’entre eux. Ajuster la capacité au ralentissement de la demande, justifient les trois partenaires.

Le premier porte-conteneurs de 24 000 EVP prêt pour OOCL

Le premier porte-conteneurs de plus de 24 000 EVP pour OOCL, construit par un des deux chantiers cogérés par le chinois Cosco et le japonais Kawasaki Heavy, a été mis à flot le 15 novembre. Livraison à venir.

Quatre porte-conteneurs russes pour un service direct entre la Russie et l'Iran

La plus grande société de leasing russe GTLK a confié au constructeur russe United Shipbuilding Corp. la construction de quatre barges fluviales de 435 EVP. Elles sont destinées à être exploitées sur un service régulier entre Saint-Pétersbourg et le port iranien d’Amirabad.

Unifeeder revoit la totalité de ses services en Baltique

La filiale de DP World a rationalisé la plupart de ses services opérés entre l’Allemagne et la région baltique. Réduction de capacités, fermetures, fusion, les Baltic Loop d’Unifeeder subissent la grande réorganisation.

Les blank sailing rebattent les cartes entre les alliances 

Marché le plus lucratif depuis la mi-2020, le transpacifique est le premier à être impacté par les annulations de départs. En revanche, les lignes entre l’Asie et l’Europe sont encore épargnées par la taille dans les services. Les goulets d’étranglement persistants permettent de soutenir l'équilibre entre l'offre et la demande ici et là.

La construction des porte-conteneurs de plus de 24 000 EVP lancée

Yangzijiang Shipbuilding a mis à l'eau les MSC Irina et MSC Loreto, premiers des six porte-conteneurs de 24 232 EVP que le chantier naval chinois construira pour BoCom Leasing, Seaspan et MSC, à raison de deux chacun. Le plafond de 24 000 EVP, qui s’impose comme le nouvel étalon du gigantisme des porte-conteneurs, serait-il la limite physique pour les porte-conteneurs ?

Cosco commande douze navires de 24 000 EVP au méthanol

Après Maersk et CMA CGM, Cosco opte à son tour pour le méthanol. Le quatrième transporteur maritime mondial de conteneurs a obtenu l’accord de sa maison mère Cosco Shipping Holdings pour commander douze porte-conteneurs de 24 000 EVP bicarburant pour une valeur de près de 2,9 Md$. Une petite révolution. L’armateur chinois de porte-conteneurs n’avait pas pris parti jusqu’à présent en faveur d’une alternative au fuel.

Hambourg : des feeders pour réduire la congestion routière

Le transporteur européen à courte distance Unifeeder et le port allemand sont à l’origine d’une initiative commune visant à réduire le volume du transport de conteneurs par camion entre les terminaux. Exit la congestion routière en déplaçant une partie du trafic de camions de la route vers le fleuve. C’est le sens de l’histoire et l’arc de la nouvelle offre d’Unifeeder. À partir de novembre, les feeders de la filiale du groupe portuaire DP World seront utilisés pour les transbordements de...

MSC sur les rangs pour une nouvelle série de porte-conteneurs au GNL

Alors que son carnet de commandes comprend 125 navires, plus de deux fois supérieur à celui de tout autre transporteur, la compagnie maritime italo-suisse serait en pourparlers avec un certain nombre de chantiers navals en Asie pour une nouvelle série de porte-conteneurs équipés d'une propulsion à double carburant GNL.

Pages