Toujours plus d'exclus parmi les ports du fait de la congestion

Les compagnies poursuivent l'agencement de leurs programmes pour éviter les files d’attente dans les ports les plus congestionnés. Chaque semaine apporte son lot d’exclus. Les escales sautent et les rotations deviennent parfois des connexions quasi directes. Anvers et Rotterdam sont mis au ban en Europe. Leurs voisins en profitent et s’affirment en hubs de transbordement. Jusqu’à ce que la congestion les gagne à leur tour ?

MSC et Maersk prolongent les suppressions d'escales au Havre, à Anvers et à Hambourg

En raison de la congestion portuaire, Maersk et MSC annoncent qu’ils vont prolonger « le s aménagements » pour trois des six services phares entre Asie et Europe du Nord. Le Havre, Anvers et Hambourg sont particulièrement concernés mais le port normand tire mieux son épingle du jeu.

CMA CGM améliore sa desserte entre Inde et États-Unis

Pour améliorer ses liaisons directes entre Pakistan, l’Inde et la côte est-américaine, CMA CGM participera à partir de fin octobre au service Indamex 2 lancé par Hapag-Lloyd.

La congestion portuaire fait la loi dans les escales et les services

Les perturbations en mer et dans les ports nord-européens et nord-américains continuent de redistribuer les cartes dans les escales et les services. Des ajustements pour limiter les retards, ajouter des capacités ou éviter la congestion.

Conteneur : la pénurie de navires fait le vide entre l'Asie et le Moyen-Orient

Aucun des sept services spécialisés entre la Chine et le Moyen-Orient n'offre actuellement de liaisons hebdomadaires. Au 14 septembre, seuls 29 navires étaient déployés sur ces services. Près de la moitié des traversées doivent être en conséquence annulées. La congestion n’est pas la seule responsable.

Evergreen en pourparlers pour commander 24 feeders

La compagnie taïwanaise, à l’initiative de nombreuses commandes ces derniers mois, serait en passe de signer avec un constructeur chinois pour vingt-quatre feeders. Il s'agirait alors de la plus grosse commande de feeders jamais passée par une compagnie maritime de la ligne régulière.

La ligne Asie-Europe accueille deux nouveaux opérateurs

La route Asie-Europe du Nord est gagnée à son tour par la mise en œuvre de solutions ad hoc pour pallier les pénuries de navires et de conteneurs. Un transitaire italien et une société chinoise ont affrété des navires pour leur propre compte. À des conditions particulièrement onéreuses mais que le niveau élevé des taux de fret amortit rapidement.

Arctique : DP World et Fesco envisagent le transport de conteneurs

L’exploitant portuaire émirati et l’opérateur de transport intermodal russe Fesco étudient la faisabilité technique et économique d’exploiter un poste à quai pour porte-conteneurs au port de Vladivostok. Un projet qui s’inscrit dans la perspective de transporter des boîtes via la route maritime du Nord. DP World s’aligne sur la vision que porte Vladimir Poutine : élargir la fenêtre saisonnière de navigation dans l’Arctique afin de permettre une exploitation toute l’année.

Pages