Les capesize en support aux porte-conteneurs

Pour pallier le défaut de porte-conteneurs, les navires polyvalents ont largement été sollicités ces derniers mois. Cette fois, ce sont les capesize qui sont appelés en renfort. Selon des courtiers, Star Bulk aurait placé un de ses navires à cet usage sur le service Asie-Europe.

Shanghai Jinjiang Shipping se lance sur le transpacifique

Les taux de fret au plus haut aiguisent les appétits. Après China United Lines (CUL) et BAL Container Line qui, d’ordinaire positionnés sur le transport intra-asiatique, se sont lancés sur deux des grandes lignes transcontinentales, Shanghai Jinjiang Shipping rejoint l’aventure.

Spliethoff a mis en service son premier porte-conteneurs

L’opérateur néerlandais de navires polyvalents a déployé le Peyton Lynn C , un porte-conteneurs de 869 EVP, sur son service Cleveland Europe Express entre Anvers et la région des Grands Lacs.

CMA CGM s'apprête à recevoir le premier d'une nouvelle série de 16 navires

Hudong-Zhonghua doit livrer dans les prochains jours le CMA CGM Zéphyr , le premier « maxi-neo-panamax » d'une série de 16 porte-conteneurs que deux de ses sites, Jiangnan Changxing et Jiangnan Shipyard, construisent pour la compagnie française. Place aux héros de la mythologie pour les navires à propulsion classique tandis que ceux au GNL désigneront des sites exceptionnels.

ONE et CMA CGM pourraient échanger des capacités dans le transpacifique

Les deux armateurs japonais et français, qui n’appartiennent pas à la même alliance, ont déposé un accord d'échange de slots auprès de la Federal Maritime Commission (FMC), l’autorité de régulation américaine du transport maritime.

L'Ever Ace, le nouveau plus grand porte-conteneurs mondial

L’armateur taïwanais a réceptionné son premier mégamax de 23 992 EVP, le premier des six unités que Samsung Heavy Industries doit livrer d’ici à 2022. Six autres ont été confiés aux chantiers chinois Hudong Zhonghua et Jiangnan Shipbuilding.

Seaspan a placé dix porte-conteneurs pour cinq ans

L'un des plus grands propriétaires de flotte au monde sécurise un peu plus sa trésorerie. Il annonce avoir signé des contrats à terme de cinq ans pour dix navires de 10 010 EVP. Et passe encore commande.

Wilhelmshaven intégré au service phare de CMA CGM

Le port allemand est désormais desservi par le service FAL1 entre Asie et Europe, la ligne emblématique de l’armateur français. Cette escale, qui vient se greffer avant Hambourg, ne se fait pas au détriment d'autres ports européens.

Les perturbations dans les ports nord-européens font valser les escales

CMA CGM et Maersk suppriment la Réunion de leur service conjoint Moyen-Orient-Inde-Afrique du Sud. Des ajustements s’opèrent entre Anvers et Le Havre sur deux services Asie-Europe que Maersk exploite dans le cadre de son alliance avec MSC. Un jeu de quilles pour ne pas dégrader davantage la fiabilité horaire du service.

Hapag-Lloyd se positionne en Afrique de l'est

Plus tardivement positionné sur le continent africain que ses pairs, l’armateur allemand entend accélérer son ancrage. Il vient d’ouvrir un nouveau service qui assurera deux escales africaines à Mombasa au Kenya et à Dar es Salaam en Tanzanie. MSC et CMA CGM détiendraient environ 75 % des capacités déployées en Afrique de l’est et du sud selon la Fondation Sefacil.

Pages