La Russie lance son nouveau brise-glace à propulsion nucléaire

Le nouveau fleuron de la flotte russe, le troisième de la série, s’inscrit dans la grande ambition de la Russie, seul constructeur et opérateur de brise-glace nucléaires au monde, de faire passer ses flux énergétiques par la Route maritime du nord. Avant la guerre en Ukraine, la Russie ambitionnait d’exporter plus de 80 Mt par l’Arctique, dont 47 Mt de gaz naturel. Les sanctions occidentales, qui l’obligent à réorienter ses flux, devraient accélérer le processus.

MOL commande un pétrolier brise-glace pour Arctic LNG 2

L'armateur japonais a passé commande d’un brise-glace au chantier chinois Guangzhou Shipyard International, pour transporter du condensat de gaz naturel depuis la péninsule de Gydan vers l’Europe. Depuis 2018, MOL exploite trois méthaniers brise-glace pour le...

Sovcomflot entend se concentrer sur des projets gaziers sophistiqués

Le transporteur russe d'hydrocarbures a vendu ses deux derniers vraquiers, soldant sa présence dans le vrac sec. L'exploitant de brise-glace mise sur des navires à haut contenu technologique, a-t-il indiqué à l’occasion de la présentation de résultats financiers de bonne tenue.

Rosatom mise sur la route du Nord

Le goupe nucléaire russe envisage de se doter d'une flotte de 55 porte-conteneurs brise-glace. Le groupe russe Rosatom a annoncé être en pourparlers avec la banque moscovite VTB pour un prêt de 7 Md$ destiné à financer l'acquisition de 55 porte-...