La taxation du carbone, sur le devant de la scène internationale

Complexe, technique, à l'efficacité non avérée, la taxation carbone a toutes les faveurs des pouvoirs publics. Nés avec le Protocole de Kyoto, les instruments de marché pour sanctionner ou inciter à se convertir à des sources d’énergies moins polluantes, selon que le régulateur fixe un prix pour le CO2 ou des quantités d'emissions, ont fait l’objet de nombreux rapports, dont certains passant au crible les effets dans le transport maritime.

MEPC 74 [OMI]
 : 
Réaction (tardive) de l'État français

Alors que le 74e comité de la protection du milieu marin de l’Organisation maritime internationale (MEPC74) s'est tenu du 13 au 17 mai à Londres, le ministère de la Transition écologique et solidaire a réagi ce 31 mai, via un communiqué, sur l'issue des négociations.

Transition énergétique
 : 
Rotterdam et Anvers s'associent...pour réduire leur empreinte carbone

Montrés du doigt pour être responsables d'une forte proportion des émissions de gaz à effet de serre, les ports du Benelux entendent réduire drastiquement leur empreinte carbone. Après son lancement en 2017, un projet pharaonique, qui vise à stocker des millions de tonnes de CO2 en mer du Nord initié par le port de Rotterdam, prend tournure. Un investissement de 400 à 500 M€.

Environnement
 : 
Maersk donne l’exemple en matière d’émissions carbone

Le leader mondial du transport maritime de conteneurs ne se contente pas de donner l'exemple en s'engageant dès à présent à ce que des navires zéro carbone soient techniquement efficients d'ici à 2030. Il enjoint toute la filière à « s'unir » pour développer « le nouveau type de navires » qui navigueront en 2050.

Pages