CMA CGM au capital d'Air France-KLM

Les deux mastodontes du fret aérien et maritime créent la surprise en annonçant un partenariat de partage de capacités et de réseaux qui va se traduire par une entrée de CMA CGM au capital du groupe de transport aérien jusqu'à 9 %. Le troisième armateur mondial de porte-conteneurs deviendrait alors le quatrième actionnaire de la compagnie tricolore en cours de recapitalisation. La compagnie marseillaise donne de l’épaisseur à sa toute jeune CMA CGM Air Cargo.

ONE/Evergreen : le concours pour la 6e place mondiale

Les lignes vont encore bouger dans la ligne régulière. Entre Maersk et MSC, le match pour la première marche du podium mondial est plié depuis janvier. Entre Cosco et CMA CGM, les jeux sont faits, la Française ayant ravi à la Chinoise la troisième place. C’est désormais le sixième rang que se disputent les compagnies japonaise et taïwanaise ONE et Evergreen. Affaire quasiment classée.

Onze compagnies maritimes entendues par la FMC

La semaine dernière, l’autorité américaine de régulation du transport maritime a achevé la première phase de l’audit de 11 compagnies maritimes. Il s’agit de déterminer si les plaintes des chargeurs américains sont fondées. À savoir s’ils ont été sciemment lésés par les compagnies durant la crise sanitaire.

CMA CGM : le service Medwax fait l’impasse sur Marseille Fos

L'armateur français de porte-conteneurs va à nouveau remodeler trois des cinq services qui structurent son réseau entre Méditerranée et la côte ouest-africaine. Tous reviennent aux ports pivots initiaux avant la refonte de la fin d’année dernière. La couverture de la Méditerranée occidentale – donc Marseille, Valence et Barcelone –, est notamment abandonnée au profit d'un transbordement à Tanger.

MSC rejoint le cercle des exploitants de porte-conteneurs au GNL

Le MSC Washington ouvre la séquence des livraisons au GNL pour l’armateur suisse. MSC a mis du temps avant d’arrêter une stratégie de décarbonation et d'arbitrer en faveur du GNL. À ce stade, sur un carnet de commandes consolidé, qui compte 77 navires, 32 seront propulsés au gaz naturel liquéfié et une vingtaine, prêts à être convertis.

DP World et Terminal Link restructurent leurs participations au Havre et à Marseille

DP World restructure sa coentreprise Portsynergy SAS, qu’il détient à parité avec Terminal Link, la joint-venture entre CMA CGM et de China Merchants Port. Terminal link devient actionnaire majoritaire de la Générale de manutention portuaire au Havre tandis que Icon Infrastructure rachète les parts du groupe émirati. Ce dernier va consolider entièrement Eurofos à Fos-sur-Mer, tout en maintenant sa participation détenue à parité avec Terminal Link.

Le CMA CGM Symi offre une Première à Shanghai

Avant de débuter sa carrière sur un service transpacifique, le dernier-né de CMA CGM a offert au port de Shanghai sa première opération d’avitaillement en GNL. Le premier port à conteneurs mondial se hisse aux standards de Singapour et de Rotterdam pour l’offre en gaz naturel liquéfié.

Neuf porte-conteneurs supplémentaires de 24 000 EVP au GNL pour CMA CGM ?

Selon Alphaliner, l’armateur français de porte-conteneurs serait en pourparlers avec le groupe chinois de construction navale CSSC pour la construction de neuf autres porte-conteneurs de 23 112 EVP, propulsés au GNL. Le numéro trois mondial du secteur a fini de réceptionner la première série l’an dernier.

Joe Biden, discours sur l’état de l’Union : « Nous allons sévir contre les transporteurs maritimes qui pratiquent une tarification abusive »

Dans son premier discours sur l’état de l’Union le 1er mars devant le Congrès, le président américain a porté un jugement sévère à l’égard des tranporteurs maritimes de conteneurs. Entre une longue diatribe contre le « dictateur Poutine », la nécessite de justice sociale et la compétition avec la Chine. Dans un discours « touche-à-tout ».

CMA CGM décroche la gestion du terminal à conteneurs de Beyrouth

Le groupe de transport maritime français a emporté la concession du terminal à conteneurs de Beyrouth, infrastructure essentielle à l’approvisionnement du Liban et à l’économie portuaire. CMA CGM n’a jamais cessé d’investir dans ce pays en dépit de la situation financière, économique et politique. Au lendemain de l’explosion meurtrière en août 2020, la compagnie marseillaise s’était improvisée en tête de proue d’une logistique internationale d'urgence.

Pages