Hapag-Lloyd ferme son service express entre Europe du Nord et la Chine

La faible demande de marchandises en provenance de Chine et le faible taux de fret au comptant ont incité Hapag-Lloyd à mettre fin au service express autonome lancé en avril 2022. En alternative, le transporteur allemand, membre de THE Alliance, va affrèter des créneaux horaires sur une ligne de CMA CGM, partenaire d’Ocean Alliance. MSC et Maersk optent, eux, pour un programme de navigation lente. L’ère des affrètements de slots inter-alliances ?

Le chantier turc RMK construira le voilier Neoliner

Le roulier de Neoline, doté des voiles Solid Sail développées par les Chantiers de l’Atlantique, sera construit en Turquie par RMK Marine à partir de novembre 2023 pour une livraison en juin 2025. C'est l’aboutissement d’un long cheminement pour l’armateur nantais qui achoppait sur les fonds propres alors que sa proposition commerciale a été validée par de grands chargeurs. CMA-CGM, Corsica Ferries et Louis Hardy, société qui importe des hydrocarbures à Saint-Pierre-et-Miquelon, ont en partie débloqué la situation.

Cargill ouvre la voie au méthanol dans le vrac sec

Le géant américain des produits agricoles s'est associé à un homologue japonais pour commander deux vraquiers kamsarmax au méthanol. Cargill entend faire la démonstration que les vraquiers au méthanol, bien que 15 % plus chers à la construction, peuvent être une option viable, y compris dans ce marché de prix qu’est le vrac sec.

La marque Gefco abandonnée au profit de Ceva Logistics

La marque Gefco va disparaître pour se fondre dans l’identité de Ceva Logistics. Ultime phase d'intégration au sein du groupe CMA CGM. Avec Gefco, le commissionnaire peut désormais proposer des solutions de bout en bout à l’industrie automobile mondiale. Le département nouvellement créé sera dirigé par l'ancien patron des opérations de Gefco, Emmanuel Cheremetinski.

Corsica Ferries entre au capital de Neoline

Le contexte est très mouvant pour Neoline dont le plan de financement a été bousculé par l’inflation. Après CMA CGM, Corsica Ferries entre à son tour au capital. Cet apport devrait lui permettre de lancer le chantier de son roulier propulsé à la voile pour une mise en service fixée mi-2025. La compagnie est emblématique des difficultés d’accès aux financements, a fortiori quand il s’agit de projets incarnant une rupture fondamentale.

Le pavillon français perd cinq navires et compte moins de 200 navires de transport

À l’issue du premier semestre 2022, à 187 navires, la flotte de transport battant pavillon national a vu entrer onze navires et en sortir seize. Le registre français international ne passe toujours pas la barre des 100 unités. Du mouvement chez les armateurs de pétroliers. Le nombre de porte-conteneurs de CMA CGM enregistrés sous le Rif s’établit désormais à 28.

Pour sa septième saison, Ocean Alliance joue la constance

Exceptées la légère réduction du nombre de services transpacifiques et quelques modifications dans les rotations, la nouvelle offre d’Ocean Alliance, effective à partir de janvier, n'a quasiment pas évolué sur l’ensemble des trade par rapport à l’an dernier. CMA CGM, Cosco/OOCL et Evergreen, liées par des accords de partage depuis 2017, aligneront 353 porte-conteneurs. Les ports français maintiennent leurs escales.

CMA CGM rachète deux terminaux à New York/New Jersey

CMA CGM a annoncé la signature d’un accord avec Global Container Terminals pour reprendre deux des six terminaux de New York/New Jersey. Avec cette opération, le groupe français disposent désormais de deux portes d’entrée sur le continent nord-américain, à l’Est et à l’Ouest. Il avait repris en janvier le contrôle à Los Angeles d’une installation dont il s’était délesté en 2017.

La suppression du surcoût fluvial sur la Seine dope les conteneurs

Haropa devrait finir l’année avec une croissance de 30 % du nombre de conteneurs transportés en fluvial entre Le Havre et Gennevilliers. Un record attribué au geste commercial de CMA-CGM sur les frais de manutention fluviale (THC) à Fos et au Havre depuis avril pour les flux de conteneurs. La mesure réclamée de longue date n’est pourtant pas à la hauteur des attentes des utilisateurs et questionne.

CMA CGM : un résultat net de près de 22 Md$ en neuf mois

La sémantique a changé de registre pour les transporteurs maritimes de conteneurs. Le contexte macroéconomique incertain, la baisse de la demande de transport, l’accélération de la chute des taux de fret, l’explosion des coûts opérationnels composent le nouvel environnement. Mais si le troisième trimestre a marqué le pas par rapport au second, les résultats financiers restent à des niveaux exceptionnels. CMA CGM aborde la nouvelle conjoncture avec un endettement réduit dans des proportions impressionnantes. Tout est...

Pages