Mega porte-conteneurs
 : 
Drewry défié dans ses analyses

Comme un fait exprès pour mieux tromper les prévisions. La semaine dernière, le cabinet de courtiers maritimes Drewry enterrait par une analyse titrée « Avons-nous atteint le pic de livraison ULCV ? » la surenchère entre compagnies dans les commandes de méga porte-conteneurs. Les commandes des derniers jours viennent contrarier ses analyses.

Trafics
 : 
Le port de Bordeaux accuse le coup

Dépassant à peine les 7Mt, le Grand port maritime de Bordeaux enregistre une perte de 210 000 t en 2018 par rapport à 2017. Si le volume des imports (5,5 Mt) est resté stable, celui des exports à - 10 % (1,6 Mt) a plus spécifiquement régressé. Outre l’impact difficilement mesurable des mouvements sociaux ferroviaires et des manutentionnaires, des baisses structurelles sur deux produits-phares expliquent cette tendance.

Services
 : 
Ocean Alliance rempile et affine son offre

Cosco shipping/OOCL, CMA CGM et Evergreen revoient l'offre de l'alliance maritime qu'ils composent et anticipent la reconduction de leur coopération avant l'heure. Avec 331 navires opérés sur 39 services dont 19 sur le transpacifique, Ocean Alliance confirme sa supériorité en termes de capacités déployées.

Fusion intra-asiatique
 : 
APL va acquérir CNC

Les deux transporteurs acquis par CMA CGM, qui opèrent sur le marché intra-asiatique, vont fusionner. Le nouvel ensemble deviendrait ainsi le quatrième plus grand transporteur intra-asiatique après SeaLand Asia de Maersk, Evergreen et Cosco Shipping.

Affrétement
 : 
CMA CGM signe pour deux nouveaux navires avec GSL

Quelques semaines après avoir passé un contrat d'affrétement avec la grecque Poseidon pour quatre navires, CMA CGM récidive pour deux autres avec la britannique Global Ship Lease. Les deux propriétaires de navires sont en train de fusionner.

Hapag-Lloyd ou comment garder le droit de « jouer »

Dans un document de 94 pages, le n°5 mondial du transport maritime mondial de conteneurs présente les points clés de sa nouvelle stratégie 2023. On y lit des choses intéressantes, outre un véritable changement d'approche dans la façon d'appréhender le marché et ... le client, hissé au coeur des préoccupations. Ce n'était donc plus le cas...

Stratégie
 : 
Le projet industriel de Ceva Logistics à horizon 2021

Il faut lire le projet stratégique de Ceva Logistics à horizon 2021 pour connaître les intentions de CMA CGM, qui monte « step by step » au capital du logisticien suisse, depuis que ce dernier a fait l'objet d'une offre non sollicitée, et rejetée, de la part de son homologue danois DSV.

Résultats financiers
 : 
CMA CGM veut « obtenir la majorité du capital de Ceva »

Á l'occasion de la présentation de ses résultats financiers pour le 3 e trimestre, le 4 e transporteur maritime mondial a réitéré sa confiance dans le projet industriel de Ceva Logistics pour retrouver le chemin de la rentabilité mais a surtout exprimé très clairement ses intentions quant à la composition de son capital...

Surtaxes
 : 
Refuser, accepter ou contester, l'équation difficile

Après Maersk, CMA CGM. Les deux armements ont annoncé coup sur coup qu'ils appliqueraient une surcharge pour compenser les frais liés à la mise en oeuvre de la convention Marpol, imposant de revoir la teneur en soufre des carburants marins. Le sentiment que tout est prétexte aux frais additionnels risque de réarmer les chargeurs et organisateurs de transports dans leur contestation d'un mécanisme qu'ils n'ont jamais compris.

Pages