Conteneur : les transporteurs régionaux ont particulièrement étoffé leur flotte en un an

En un an, les rapports de force n’ont pas sensiblement évolué au sein des opérateurs de porte-conteneurs. La toute-puissance des 25 premiers armateurs mondiaux est écrasante au 1er janvier 2022. Mais ce sont les transporteurs régionaux qui se distinguent par la croissance de leur flotte. En dépit de la rareté des navires, ils ont trouvé des tonnages.

MSC détrône Maersk de sa place de leader mondial

Chroniqué depuis un an, le nouveau leadership mondial dans la ligne régulière a été officialisé par Alphaliner le 5 janvier. Le numéro deux mondial du transport maritime de conteneurs MSC a délogé le leader mondial Maersk. À la faveur des commandes, des achats et de l’affrètement, dopés par l’embellie du secteur, les rapports de force se redessinent au sein des dix premiers transporteurs mondiaux de conteneurs.

Maersk offre 3,6 Md$ pour un groupe logistique de Hong Kong

Le leader mondial du transport maritime de conteneurs a annoncé le 22 décembre un accord pour le rachat de LF Logistics, un groupe spécialisé dans la logistique contractuelle. Une opération qui s'inscrit dans le cadre de sa stratégie d’intégration en aval mais qui a laissé les marchés sceptiques. L’action d’A.P. Moller-Maersk a cédé du terrain.

CMA CGM déploie des capacités et accorde une remise sur les conteneurs

L'armateur français enfile les annonces. CMA CGM positionne trois navires supplémentaires qui desserviront Marseille, Le Havre et Dunkerque entre décembre 2021 et février 2022. Sur le front ouest-américain, il propose une solution pour réduire l'engorgement portuaire sous la forme d'une remise, jusqu'à 200 $ par conteneur.

CMA CGM bouscule son réseau Méditerranée-Afrique de l'Ouest

Larmateur français revoit trois des cinq services structurant son réseau entre Méditerranée et l'Afrique de l'Ouest. Medwax, Euraf3 et Wazzan sont complètement remaniés. Euraf2 et Euraf4 sont épargnés par la revoyure.

Retour en grâce des petits navires

Après une décennie de gigantisme dans le secteur du conteneur et des années de célébration de la massification que seuls autorisent les très grands porte-conteneurs, un nouveau plébiscite est en train de se concrétiser autour de navires de 7 000 EVP. Une renaissance pour ce segment de marché vieillissant, sorti des radars des armateurs et désespérément absent des carnets de commande des constructeurs.

CMA CGM revient dans le jeu portuaire à Los Angeles

L’armateur français de porte-conteneurs renoue avec la manutention portuaire en acquérant, auprès du fonds EQT Infrastructure, Fenix Marine Services, l’un des terminaux à conteneurs du port californien. Une transaction estimée à 2,3 Md$ pour une installation qu'il avait cédée il y a quelques années. Avec cette acquisition, CMA CGM renforce son ancrage aux États-Unis, où il dispose déjà d’un net avantage.

Maersk étend sa toile dans le fret aérien et annonce un Ebitda de 6,9 Md$ au troisième trimestre

Nouvelle étape dans sa stratégie air-mer-terre, le leader mondial dans le transport maritime par conteneurs investit ses abondantes liquidités dans le fret aérien avec l'acquisition du commissionnaire de transport Senator International, la commande de deux B777F et l'affrètement de trois B767-300F, pour étoffer la flotte de sa compagnie aérienne Star Air. Une stratégie de logistique intégrée similaire à celle de CMA CGM.

CMA CGM et Maersk s'associent le temps des agrumes

L’an dernier, à peu près à la même époque, ils présentaient séparément leur offre. À partir du mois de novembre, CMA CGM et Sealand Europe & Med, filiale intra-européenne de Maersk, vont faire cause commune en opérant ensemble entre Maroc et Europe du Nord pour la saison d’exportation des agrumes. Ils ne sont pas seuls sur ce marché.

Le Gaz Vitality en service à Marseille en décembre

Le souteur de GNL, qui sera basé à Marseille et alimentera notamment les porte-conteneurs de 15 000 EVP de CMA CGM, a été baptisé le 26 octobre au sein du chantier naval Hudong-Zhonghua Shipbuilding. La barge, que TotalEnergies Marine Fuels affrète à MOL, est dans les clous de son calendrier.

Pages