Pic mondial des émissions mondiales de CO2 en 2025

Selon l'Agence internationale de l'Énergie, un plafond pour les émissions mondiales de dioxyde de carbone, responsables du réchauffement climatique, devrait être atteint d’ici 2025. L’AIE gage sur le fait que la guerre en Ukraine et ses impacts sur les flux énergétiques déclenchent une accélération des investissements dans les énergies durables.

EPS interdit le charbon à bord de ses vraquiers

Le propriétaire de navires singapourien, qui ne transporte plus de charbon depuis avril 2020 sur ses vraquiers, intègre cette pratique dans sa politique commerciale. Il n'autorisera désormais plus le transport de charbon sur les navires faisant l'objet d'accords...

NYK et Knutsen se lancent dans le transport de CO2 liquéfié

Le groupe norvégien et l’armateur japonais annoncent à leur tour la création d’une coentreprise dans le transport de CO2 liquéfié. MOL, le partenaire de NYK au sein de ONE, s'est lancé sur ce marché émergent l’an dernier en investissant dans la société norvégienne Larvik Shipping. Les projets se multiplient autour de la technologie du stockage et de capture de carbone. Le transport maritime en sera une pièce maîtresse.

Maersk resserre ses objectifs climatiques

Sa rétrogradation dans le classement mondial des armateurs de porte-conteneurs est encore sous les feux de l'actualité mais Maersk fait diversion. Le groupe danois annonce une revoyure de sa stratégie de décarbonation, avançant de dix ans ses objectifs climatiques, pour être neutre d'ici 2040. Ce qui signifie d’aller au-delà de sa seule flotte.

Exploitants ou affréteurs de navires : qui doit payer pour les émissions de CO2 ?

L'Association des armateurs de la Communauté européenne (ECSA) a publié un document d'orientation sur la proposition de l'UE visant à inclure le transport maritime dans son système d'échange de quotas d'émission. Les armateurs européens demandent une application stricte du principe pollueur-payeur et estiment que les affréteurs doivent payer pour les émissions de CO2 induites par leurs choix opérationnels.

Accélération dans les projets pilotes de capture de CO2 à bord

Les expérimentations autour de l’installation à bord de la technologie de capture et de stockage de CO2 se multiplient. Plusieurs annonces s’enchâssent. La compagnie japonaise K-Line a terminé pour sa part les premières phases de tests de son démonstrateur lancé en fin d’année dernière.

Un bilan affiné des émissions polluantes dues au transport maritime

L’étude que viennent de publier l’Agence européenne pour l'environnement et l'Agence européenne pour la sécurité maritime dresse une radiographie complète des émissions générées par le transport maritime. Elle remet en cause quelques connaissances établies.

Bolloré entreprend le verdissement de ses terminaux en Afrique 

La démarche est présentée comme inédite. La méthodologie a été validée par Bureau Veritas. L'opérateur portuaire lance ce lundi 7 juin son label « Green Terminal » sur les 13 terminaux dont il a la concession en Afrique. La certification vise l’empreinte carbone de l’ensemble des activités. Les terminaux présentent une diversité de situations qu’il va falloir faire converger vers les standards mais en tenant compte de leurs spécificités.

Effervescence autour du transport maritime de CO2 liquéfié

Evergas et Ultragas, deux compagnies danoises dans le transport maritime de gaz, créent la compagnie maritime Dan-Unity CO2 en vue de se positionner sur le transport maritime de CO2 et envisagent un navire-citerne d’un nouveau genre. Les développements se multiplient autour de ce marché naissant, témoignant d’un certain engouement pour un segment jusqu’alors réservé à des opérateurs spécialisés.

Pages