La FMC se penche sur les blank sailing

Deux des cinq commissaires maritimes de la Federal Maritime Commission des États-Unis, en charge de la réglementation du transport maritime, s’intéressent de près à la façon dont les alliances réduisent et augmentent la capacité en r...

MAN Energy Solutions va supprimer près de 4 000 emplois

Le géant allemand de la propulsion a annoncé un programme de réduction des coûts et une restructuration qui pourraient entraîner la perte de près de 4 000 emplois. Enjeu : la viabilité de l'entreprise. MAN s’attend à une longue...

Rotterdam n’a pas plongé au second trimestre

Le leader portuaire européen est parvenu à limiter la casse aux termes des six premiers mois de l’année en dépit de la crise sanitaire. Il a clôturé le premier semestre sur un recul substantiel - mais moins sévère que redouté - de ses trafics. Le conteneur a été le moins affecté par ce ressac.

Croisière/États-unis : la suspension des opérations pèse sur le marché des combustibles de soute

L'actuel « No Sail Order » émis par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains expirera le 24 juillet. Mais l’évolution outre-Atlantique de l’épidémie contraint l’association internationale de la croisière (CLIA) à prolonger une nouvelle fois la suspension des opérations au départ des ports américains jusqu'au 15 septembre. La situation inquiète les secteurs qui sont dépendants de la croisière

Shell et BP annoncent des dépréciations entre 13 et 22 Md$

La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise a annoncé le 30 juin des dépréciations d'actifs de 15 à 22 Md$ après impôts au deuxième trimestre deux semaines après que BP ait fait part d’une perte de valeur de l...

Un navire-citerne en quarantaine

©Harbot Pilot Plus de la moitié de l'équipage du Minerva Oceania a été testé positif au covid-19. Le navire a été mis en quarantaine dans le port d'Anvers jusqu'à la fin de la semaine. Quinze des 26 marins à bord du MR2...

Relève d'équipage : 2 000 marins en détresse

« Ils sont tous dans le même bateau ». Mais les gouvernements ne font toujours pas ce qu’il faudrait pour permettre à 400 000 marins d’embarquer et de débarquer des navires. Depuis son appel invitant les navigants à faire valoir l’équivalent d’un droit de retrait, la Fédération internationale des travailleurs du transport dit avoir reçu 2 000 messages. La Chambre maritime internationale invite la « bureaucratie » à agir urgemment.

Carnival Corp. reste à quai jusqu'au 15 septembre

Le leader mondial de la croisière a annoncé le 22 juin qu'il prorogeait jusqu'au 15 septembre la suspension de ses activités en Amérique du Nord. En avait-il seulement le choix ? Le groupe américain, qui détient 50 % du marché mondial de la...

Pages