Comment va évoluer le stockage flottant ?

Selon le courtier Gibson, le stockage flottant devrait rester une caractéristique du marché au cours des prochains mois. À tout le moins, cela offrira un certain degré de protection aux revenus des pétroliers confrontés à une chute spectaculaire des volumes, indique-t-il.

Supply chain : ils veulent tout changer après le Covid

Et vous, après le Covid ? Les professionnels du shipping veulent repenser leur stratégie d’expédition et d’approvisionnement à l’issue de leur expérience pandémique « qui les a menés en eaux troubles ». Ils sont 42,2 % à le confesser et un peu plus à préciser qu’ils investiront dans la technologie pour mieux rebondir.

Plus de 100 M€ injectés dans les ports espagnols

Les mesures étaient attendues. Elles ont été préparées par Puertos del Estado, l’organisme de tutelle des ports de commerce espagnol. Le conseil des ministres vient d'approuver un décret-loi autorisant les autorités portuaires à prendre des mesures d’urgence pour préserver leur chaîne logistique et leur compétitivité.

Les ports, plus que jamais « opérateurs d’importance vitale »

À ce jour et à l'échelle mondiale, seuls quelques ports ont été contraints de suspendre leurs activités pendant un temps. En France, ils le proclament haut et fort : ils assurent un fonctionnement opérationnel logistique et industriel « normal ». Encore faut-il qu’ils aient de l’activité.

P&O Ferries bascule sur le fret et met au chômage 1 100 personnes

Après avoir mis en œuvre des mesures de premier niveau pour limiter la propagation du virus, la compagnie britannique franchit un autre cap. Elle a annoncé ce 27 mars qu’elle allait donner la priorité au fret, limiter le transport de passagers aux cas d’absolue nécessité et met au chômage plus de 1 000 personnes. Pour l’heure, les autres compagnies opérant du Royaume-Uni se sont contentées de suivre des consignes de sécurité sanitaire sans annulations de traversées.

Confinement : Les lignes directrices de l'UE pour le transport de marchandises

La Commission et le Conseil des ministres des transports doivent tenir ce 18 mars un Conseil des transports d'urgence en vidéoconférence pour se coordonner quant aux mesures appropriées pour ne pas entraver les transports. Les ports européens s’inquiètent des restrictions aux frontières pour la circulation des marchandises.

Pages