L'éolien offshore en quête de planification

Alors que le premier projet d’implantation d’éoliennes au large des côtes françaises devrait enfin entrer en production courant 2022, c’est d’une programmation de long terme dont auraient besoin les énergies marines renouvelables. Le nombre d’éoliennes offshore doit en effet croître rapidement pour que la France rattrape son retard dans ce domaine sur ses voisins européens.

Eneti commande un autre navire d'installation d'éoliennes

L’ex-Scorpio Bulkers, devenu Eneti pour marquer sa mue du vrac sec à l’éolien offshore, double sa commande de navires support. La société monégasque a vendu toute sa flotte de vraquiers pour opérer ce virage. Cela plusieurs mois que la soci...

Louis Dreyfus Armateurs : inauguration du Wind of Hope et sortie définitive du capesize

Inauguré le 1 er juillet à Saint-Nazaire en présence de la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, le second navire de maintenance d’éoliennes offshore de Louis Dreyfus Armateurs sera opérationnel début août. Le groupe a, parallèlement, annoncé sa sortie définitive du marché des grands vraquiers avec la vente de ses deux derniers capesize.

L'horizon du terminal industriel de Brest s'éclaircit

Le moral n'était pas au beau fixe il y a près de 18 mois quand les experts avaient constaté une déformation d'une partie du quai long de 400 m, constituant le côté nord du polder dédié aux énergies marines à Brest. Un accord a finalement été trouvé.

Sorti du vrac sec, Scorpio Bulkers devient Eneti

Cela plusieurs mois que la société monégasque pilote sa sortie du vrac sec pour se positionner sur le marché des EMR et éolien offshore. Étape décisive : changement de nom.

Louis Dreyfus Armateurs place deux navires sur le parc éolien de Nantes Saint-Nazaire

Louis Dreyfus Armateurs est convaincu depuis plus d’une décennie du potentiel des énergies renouvelables offshore. Il s’est organisé pour répondre à ce marché. Alors que son second SOV sera bientôt livré, l’armateur français fait cette fois recette avec ses navires dédiés au transfert d’équipage de maintenance. Au côté du britannique Tidal Transit, il a été retenu par GEl pour fournir deux navires de ce type. Ils seront construits par le chantier naval français OCEA.

Avitaillement en GNL : une première à Brest

Le bunkering de la dague Scheldt River, qui effectue à Brest le dragage du chenal d'accès au futur quai des Énergies marine renouvelables, a fourni l'occasion, pour la première fois dans un port d'intérêt national français, de procéder à un avitaillement en gaz le 19 décembre.