Pourquoi le secteur maritime fait-il le choix du GNL ?

Si le GNL s’est imposé dans le transport maritime pour répondre aux premières réglementations environnementales, l’émergence d’une autre génération d’alternatives au fuel lourd n’est plus qu’une histoire de quelques années. Le méthanol et l’ammoniac tiennent la corde pour leur bilan carbone mais leur intensité énergétique n’égalera pas le GNL. C’est du moins ce qui a été soutenu dans une table ronde organisée par l’Association française du gaz et France gaz maritime.

Louis Dreyfus Armateurs : nouvelle confirmation dans l'éolien

Le groupe Louis Dreyfus Armateurs et Prysmian – consortium déjà gagnant pour opérer sur le parc éolien au large de Nantes Saint-Nazaire –, ont été retenus comme prestataires de premier rang pour les travaux relatifs à la pose et à la protection des câbles sous-marins reliant les 62 éoliennes du futur champ offshore de Yeu-Noirmoutier à la sous-station. Un contrat qui conforte l'ex-exploitant de vraquiers dans sa stratégie à faire des services maritimes à valeur ajoutée son nouvel horizon.

L'ascension fulgurante de l'Allemagne en tant qu'importateur de GNL

Berlin, qui n’avait pas de terminaux méthaniers avant la guerre en Ukraine, s’est doté d’une capacité de regazéification et d’importation de GNL à une allure militaire. La première économie européenne, dont l’industrie est particulièrement vorace en énergies, a confirmé le 1er septembre un nouveau projet de FRSU, déjà annoncé, avec notamment le groupe français Engie. L'ensemble des projets, privés et publics, couvriront environ un tiers de la demande totale de gaz de l'Allemagne.

TotalEnergies, Engie et EDF : alerte sur la pénurie de gaz

La tribune publiée dans le JDD par les dirigeants des trois piliers du système énergétique français aura saturé l’espace médiatique ces dernières heures. TotalEnergies, Elengy et EDF ont appelé à la sobriété énergétique collective et immédiate en anticipation de difficultés inévitables. L’initiative intervient alors que dix États européens ont actionné la semaine dernière le premier des trois niveaux de crise définis dans les règlements européens en matière de sécurité énergétique. La France compte, elle, sur son nouveau et cinquième terminal méthanier, opérationnel en septembre 2023.

Engie réduit encore sa participation dans le capital de GTT

Le géant de l'énergie français, actionnaire historique avec ses 40,7 %, longtemps inamovibles, va procéder à une nouvelle cession représentant environ 8 % du capital du spécialiste des systèmes de confinement pour le transport maritime et le stockage de gaz liquéfié.

BP, Shell, Equinor font le ménage dans leurs participations, TotalÉnergies esquive

Christophe de Margerie
Gazprom, Rosneft, Novatek sont devenus les nouveaux parias de la classe économique internationale, épinglés par les sanctions occidentales en réaction à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. BP avec Rosneft. Shell avec Gazprom. Equinor avec Rosneft. TotalÉnergies ou Technip Energies avec Novatek. Engie avec Nord Stream 2... Les groupes pétroliers et gaziers annoncent tour à tour leur désengagement. TotalÉnergies tempère.

Engie cède 10 % de sa participation dans GTT

Conformément à ce qu’il avait annoncé en novembre, le groupe gazier s’est désengagé en partie de l'entreprise française qui permet de stocker et transporter le GNL en toute sécurité. À l’issue de l’opération, la part flottante de l’entreprise cotée en bourse depuis 2016 augmente significativement. Les marchés ont réagi en boudant la pépite.

Engie et ArianeGroup planchent sur des navires à l'hydrogène vert

Le site d’ArianeGroup à Vernon où il teste ses lanceurs spatiaux ©ArianeGroup L’énergéticien français et le groupe aérospatial veulent développer l’hydrogène liquide dans le domaine du transport, et notamment pour l...

Svitzer étend ainsi sa présence en Afrique

La société de remorquage portuaire a décroché deux contrats, respectivement avec Nacala Logistics au Mozambique et Egyptian LNG. La filiale du groupe A.P. Møller-Maersk est déjà bien implantée en Angola, au Maroc et au Liberia. Le 2 juin,...

Eolien offshore : Bourbon Subsea Services finalise le WindFloat Atlantic

Après avoir fourni et installé les deux premiers éoliennes flottantes au large de Viana do Castelo, le groupe de services maritimes vient de remorquer et connecter la dernière unité du projet ibérique. Bourbon Subsea Services en fait la vitrine de son savoir-faire en matière d’installation d’éoliennes flottantes offshore.

Pages