La stratégie nationale portuaire passe par… les ports

Pourtant confrontés à des enjeux similaires, les grands ports maritimes mettent en œuvre la stratégie nationale portuaire d’une façon différenciée de celle des ports décentralisés. Les représentants de ces derniers ont regretté, à l’occasion d’un webinaire organisé par l’Union des ports de France, de ne pas bénéficier davantage des financements de l’État, en particulier au titre du plan de relance.

Bordeaux a perdu 760 000 t de trafic en 2020

Malgré les impacts de la crise sanitaire, le port de Bordeaux est parvenu à se maintenir au-dessus de la ligne des 6 Mt. Le ralentissement de l’activité industrielle dans l’hinterland conjugué à la chute des approvisionnements en hydrocarbures a plus spécifiquement bousculé les importations.

Nantes-Saint-Nazaire capitalise sur trois nouvelles grues portuaires

Le Grand Port maritime de Nantes Saint-Nazaire et l’opérateur Montoir Bulk Terminal mettront en service trois nouvelles grues portuaires de forte capacité d’ici janvier 2021. Ces investissements s’inscrivent dans le cadre du développement de nouvelles filières industrielles dont celle des énergies marines renouvelables.

Patrick Maddalone, DRH du Grand port maritime de Marseille

Patrick Maddalone Révélé par Les Nouvelles publication s, l’ancien directeur de la Direccte de Provence-Alpes-Côte d'Azur arrive à la tête du service des ressources humaines de l’établissement public portuaire. Le poste était...

Annick Girardin au Sénat

La ministre de la Mer a été auditionnée le 3 novembre par la commission sénatoriale de l'aménagement du territoire et du développement durable sur le projet de loi de finances 2021. Les sénateurs étaient impatients de l'entendre sur de nombreux sujets parmi lesquels le soutien de l’État au secteur maritime, la stratégie nationale portuaire promise il y a trois ans, la répartition des fonds du plan de relance et bien d'autres...

Un observatoire pour la performance portuaire ?

En cours d’élaboration, l’observatoire de la performance portuaire et des chaînes logistiques doit passer au crible 150 indicateurs. Objectif : évaluer la compétitivité des ports français et le chemin à parcourir pour accroître la part de marché des ports français dans les imports et exports du pays et la faire passer à 80% d'ici 2050.

Bordeaux : l'effet coronavirus tombe sur avril

Après un mois d’avril impacté par les conséquences de la crise du Covid-19, l’activité reprend au Grand port maritime de Bordeaux et les salariés ont réintégré les ateliers. Quant aux trafics, hydrocarbures et vracs repartent à la hausse.

Baisse de trafic à Marseille en 2019, qui progresse néanmoins sur les conteneurs

Hausse des trafics de produits chimiques et de GNL et progression de l’activité conteneurisée : les trafics cibles du port phocéen progressent, mais ne compensent que partiellement la chute des vracs. Le cap des 100 Mt, si tant est qu’il veuille signifier quelque chose, reste un idéal fantasmé. Ses 1,5 MEVP ne lui permettent pas de jouer dans la cour des grands ports conteneurisés européens.

La grève dans les ports, une exception française ?

À chaque conflit en France, c’est le même refrain. Il est rappelé que la grève s’inscrit dans une histoire sociale longue. Il est constaté une énième fois que le modèle de dialogue social français est décidément basé sur une culture du conflit. Il est instamment demandé de le réformer pour ne plus subir grève illimitée, perlée, à trous... Depuis le 5 décembre, la France est en tension pour protester contre la réforme des retraites. Les rues sont le théâtre de toutes les contestations. Les quais sont paralysés. Les travailleurs portuaires et les dockers,...

Réforme des retraites : Et maintenant, la reconquista portuaire

Dans la communauté portuaire, l’heure est au bilan et à la reconquête. Une tâche ardue : détacher un par un les clichés qui collent aux quais des Grands Ports maritimes français. Pour l’instant, les dispositifs sont avant tout commerciaux. Ristournes et rabais pour récompenser les clients restés fidèles. Remises tarifaires pour faire revenir ceux qui ont déserté. Est-ce que « les gestes commerciaux » suffiront cette fois ?

Pages