Bordeaux : de l’hydrogène vert pour produire de l’ammoniac

Un accord a été signé entre le port de Bordeaux et la société GH2 pour implanter d’ici à 2025 une unité de fabrication de 14 000 t d’hydrogène totalement « vert » qui servira à la production de 80 000 t d’ammoniac par an. Les discussions battaient leur plein depuis plus d’un an pour aboutir en avril à la signature d’un accord officiel entre le Grand Port maritime de Bordeaux et la société GH2, développeur de projets d'hydrogène renouvelable en Europe...

Hydrogène : le port de Bordeaux soutenu par l'Europe

La présence d’un industriel, Nouryon, qui rejette 3 000 t d’hydrogène, place le Grand port maritime de Bordeaux en tête de pont pour des projets de valorisation de l’hydrogène comme vecteur énergétique. Deux années d’études, financées à 50 % par l’Europe, vont démarrer dès ce mois de septembre.

Nomination
 : 
Éric Legrigeois à la tête du GPM de La Réunion

Le directeur adjoint de la Dreal Provence-Alpes-Côte d'Azur vient de prendre ses fonctions à la présidence du directoire du Grand Port maritime de La Réunion. Sa nomination doit encore être entérinée en conseil de surveillance. Il succède à Jean-Frédéric Laurent, récemment nommé à Bordeaux.

Trafics
 : 
Le port de Bordeaux accuse le coup

Dépassant à peine les 7Mt, le Grand port maritime de Bordeaux enregistre une perte de 210 000 t en 2018 par rapport à 2017. Si le volume des imports (5,5 Mt) est resté stable, celui des exports à - 10 % (1,6 Mt) a plus spécifiquement régressé. Outre l’impact difficilement mesurable des mouvements sociaux ferroviaires et des manutentionnaires, des baisses structurelles sur deux produits-phares expliquent cette tendance.

Bordeaux : Le port reprend la main sur la manutention verticale

Par décision du Tribunal de Commerce de Bordeaux, le Grand Port Maritime de Bordeaux, via sa nouvelle filiale BOP, assurera la gestion à partir de ce 11 décembre de la manutention sur le terminal de Bassens.