Maersk offre 3,6 Md$ pour un groupe logistique de Hong Kong

Le leader mondial du transport maritime de conteneurs a annoncé le 22 décembre un accord pour le rachat de LF Logistics, un groupe spécialisé dans la logistique contractuelle. Une opération qui s'inscrit dans le cadre de sa stratégie d’intégration en aval mais qui a laissé les marchés sceptiques. L’action d’A.P. Moller-Maersk a cédé du terrain.

Faire de l’axe Seine un corridor intelligent

La notion de smart corridor, qui inclut des échanges numériques de données à grande échelle, peut être d’un grand apport pour répondre au défi de la décarbonation du transport maritime et de la logistique. Mais l’accès aux données, le partage et l’exploitation restent des sujets. Le concept a été débattu à l’occasion de la Journée maritime et logistique du Havre, organisée par le Propeller Club et le Club logistique du Havre le 3 décembre.

Le manutentionnaire PSA acquiert un grand transitaire américain

Le numéro un mondial de la manutention portuaire, propriété du fonds souverain de Singapour, devrait acquérir 100 % du capital de BDP, un des 30 premiers transitaires américains. Une transaction en attente du feu vert réglementaire.

Tensions sur les chaînes logistiques mondiales : et après ?

La crise sanitaire a mis en évidence les dépendances et interdépendances d’une chaîne de production concentrée à certains endroits du globe qui se facturent aujourd’hui en vulnérabilités. Quelle empreinte les dysfonctionnements laisseront-ils demain ? Des enjeux forts sur la remise à plat de la supply chain, répondent certains des intervenants à l’occasion d’un débat organisé le 26 octobre par nos confrères de L’Opinion. Avec Christine Cabau-Woehrel (groupe CMA CGM), Franck Mathais (JouéClub) et Thomas Grjebine (CEPII).

Les zones industrialo-portuaires, portes d'entrée des investissements étrangers

Faire des ports les vecteurs de la réindustrialisation et les leviers d’une attractivité pour attirer les investissements étrangers s’inscrit dans la stratégie portuaire nationale portée par le ministère de la Mer. Manifestement, les ports n’ont pas attendu cette nouvelle donne. Un des débats, tenus dans le cadre des Assises du port du futur fin septembre, a déconstruit quelques idées reçues.

Les cartes rebattues de la logistique portuaire à Marseille-Fos

La crise sanitaire a apporté son lot de transformation dans les opérations logistiques. Autour du port de Marseille-Fos, les bâtiments se remplissent dopés par l’e-commerce et les réorganisations des flux des grands groupes. Ces deux dernières années, près de 200 000 m2 sont sortis de terre. Distriport et La Feuillane avoisinent désormais le million de mètres carrés de bâti.

Le groupe CMA CGM a réalisé 12,4 Md$ de chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2021

Le chiffre d’affaires des activités maritimes et logistiques du groupe français s’envole au deuxième trimestre de 77,2 %. Par ses volumes transportés, la compagnie distance ses proches concurrents. Le résultat net ressort à 3,5 Md$. CMA CGM profite de sa conjoncture pour investir dans son outil industriel – fret aérien et maritime –, créer des emplois et rembourser ses dettes.

Home Depot va exploiter son propre navire pour pallier le déficit d'approvisionnement

Jusqu’à présent, seuls quelques transitaires, à l’instar de DSV, Geodis, Bolloré s’y sont essayés. Une nouvelle ligne rouge vient d’être franchie. L'un des plus grands détaillants américains réserve un navire à son seul usage. Acmé d’une crise logistique mondiale qui contraint les chargeurs à user de toutes les stratégies pour remplir leurs rayons. En mode tramp.

Les taux de fret au-delà des 10 000 $

Pour la première fois dans l’histoire du conteneur, les taux de fret spot entre Shanghai et Rotterdam ont percé le plafond de verre des 10 000 $ pour le transport d’une boîte de 40 pieds. Le marché est de plus en plus fracturé entre des transporteurs qui cherchent à saisir les opportunités et des expéditeurs coincés par des capacités limitées et sans options pour contrôler leurs coûts.

Pages