En sortant du vrac sec, Louis Dreyfus Armateurs met un point final à une longue histoire

Avec LDA, la France a rendez-vous avec son histoire maritime et industrielle. Il ne peut en être autrement quand il s’agit de la plus vieille compagnie maritime du pays. Louis Dreyfus Armateurs aura accompagné les grands mouvements du vrac à la française. Et contribué à écrire tout un pan de l’histoire du charbon et de la sidérurgie. Aujourd’hui, l’entreprise a largement opéré sa mue vers des services industriels en mer à haute valeur ajoutée, nouvel horizon du shipping en Europe.

Maersk réalise à nouveau un trimestre exceptionnel et relève ses prévisions pour 2022

Le groupe A.P. Møller - Maersk a présenté le 3 août ses résultats financiers pour le deuxième trimestre. L’armateur danois de porte-conteneurs a encore réalisé des résultats exceptionnels dans un contexte où les taux de fret spot se sont pourtant inclinés mais il capitalise sur sa politique commerciale privilégiant les contrats long terme, dont les taux ont continué d’augmenter. Pour la troisième fois, le groupe revoit à la hausse son bénéfice pour l’année, désormais attendu à 37 Md$.

CMA CGM s'intéresse aussi à la réalité augmentée

Les pieds ancrés dans le secteur ultra-traditionnel du transport et de la logistique, CMA CGM s’intéresse manifestement à la réalité augmentée. Rodolphe Saadé, le PDG du groupe, participait le 7 juillet à une table ronde sur les applications du métaverse organisée par l’incubateur maison ZeBox à Marseille en présence des dirigeants de Meta Europe, nouvelle ombrelle de Facebook et consorts.

Le port de Barcelone soigne son hinterland (français)

Les intentions sont claires. L’horizon est l’Hexagone. Les quarts sud-est et sud-ouest français sont des terrains de convoitise depuis plusieurs années pour le port catalan. L’intermodalité est un cheval de Troie pour élargir son rayon d’action. À l’occasion du SIL, l’autorité portuaire a mis les petits plats dans les grands pour accueillir en invitée très spéciale une délégation française de professionnels pour lesquels « le port espagnol pourrait être une solution à un moment donné ».

Bénéfice record pour Maersk en 2021

Profitant à plein des taux de fret, l’armateur danois a réalisé une année très profitable. Parallèlement à ses résultats annuels, Maersk a annoncé son projet d’acquisition de l’entreprise nord-américaine Pilot Freight Services, poursuivant ainsi son objectif de logistique plus intégrée.

CMA CGM a déposé une offre pour acquérir Colis Privé

Le groupe de transport maritime a signé un accord pour acquérir 51 % de Colis Privé, acteur de poids en France dans la livraison du dernier kilomètre. CMA CGM se positionne ainsi sur un maillon clé pour le développement de l’e-commerce. Un marché aride où les acteurs historiques sont bousculés par les plateformes numériques.

Pour son premier exercice après la fusion, Haropa Port franchit le cap des 3 MEVP

L’établissement portuaire, issu de la fusion des trois ports du Havre, Rouen et Paris, a été porté sur les fonts baptismaux il y a moins d’un an. Mais les résultats du premier exercice à grande échelle sont déjà présentés comme une preuve du concept. Alors qu’Haropa Port affiche des perspectives encourageantes sur le conteneur, Til, l’opérateur portuaire de MSC, va contrôler deux des trois terminaux de Port 2000.

Maersk offre 3,6 Md$ pour un groupe logistique de Hong Kong

Le leader mondial du transport maritime de conteneurs a annoncé le 22 décembre un accord pour le rachat de LF Logistics, un groupe spécialisé dans la logistique contractuelle. Une opération qui s'inscrit dans le cadre de sa stratégie d’intégration en aval mais qui a laissé les marchés sceptiques. L’action d’A.P. Moller-Maersk a cédé du terrain.

CMA CGM investit 3 Md$ pour se renforcer dans la logistique

Avec le rachat à l’entreprise américaine Ingram Micro de son activité Commerce & Lifecycle Services, le groupe français de transport maritime et de plus en plus de logistique permettrait de hisser sa filiale Ceva Logistics à la quatrième place mondiale dans le secteur de la logistique contractuelle. La branche acquise est spécialisée dans le e-commerce.

Faire de l’axe Seine un corridor intelligent

La notion de smart corridor, qui inclut des échanges numériques de données à grande échelle, peut être d’un grand apport pour répondre au défi de la décarbonation du transport maritime et de la logistique. Mais l’accès aux données, le partage et l’exploitation restent des sujets. Le concept a été débattu à l’occasion de la Journée maritime et logistique du Havre, organisée par le Propeller Club et le Club logistique du Havre le 3 décembre.

Pages