Louis Dreyfus Armateurs : inauguration du Wind of Hope et sortie définitive du capesize

Inauguré le 1 er juillet à Saint-Nazaire en présence de la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, le second navire de maintenance d’éoliennes offshore de Louis Dreyfus Armateurs sera opérationnel début août. Le groupe a, parallèlement, annoncé sa sortie définitive du marché des grands vraquiers avec la vente de ses deux derniers capesize.

Louis Dreyfus Armateurs place deux navires sur le parc éolien de Nantes Saint-Nazaire

Louis Dreyfus Armateurs est convaincu depuis plus d’une décennie du potentiel des énergies renouvelables offshore. Il s’est organisé pour répondre à ce marché. Alors que son second SOV sera bientôt livré, l’armateur français fait cette fois recette avec ses navires dédiés au transfert d’équipage de maintenance. Au côté du britannique Tidal Transit, il a été retenu par GEl pour fournir deux navires de ce type. Ils seront construits par le chantier naval français OCEA.

Les acteurs de la supply chain s'engagent à « préférer » les ports français

La vaste communauté composant la supply chain s’est engagée le 7 octobre, par la signature d’une charte, à privilégier le passage des marchandises par les ports français. Annick Girardin, ministre de la Mer et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports veulent y voir « une opportunité pour rediriger durablement les flux logistiques d’exportation et d’importation vers les principaux axes portuaires français ». En attendant une stratégie portuaire nationale ...

ArianeGroup mise sur la propulsion vélique et le maritime

Le leader européen de lanceurs spatiaux confie à l'armateur Alizés la réalisation du roulier chargé de transporter les éléments constituant le lanceur Ariane 6, collectés et acheminés depuis Brême, Rotterdam, Le Havre et Bordeaux vers Kourou. ArianeGroup n'est pas le seul groupe à miser sur la logistique maritime... et la voile. Airbus et Louis Dreyfus Armateurs sont aussi associés dans cet esprit.