La marque NileDutch va s'effacer derrière Hapag-Lloyd

La stratégie multimarque a bien peu d’avenir dans la ligne régulière. À part le très inspiré Cosco, qui a préservé jusqu’à présent la pépite OOCL, la fusion derrière l’identité de la maison-mère a concerné la plupart des opérations de fusion. Hapag-Lloyd, qui a mis la main en mars sur l’une des dernières compagnies indépendantes spécialistes de l’Afrique, semble s’inscrire dans cette « tradition ».

Maersk lâche la fabrication de conteneurs

La cession du fabricant de conteneurs propriétaire de A.P Moller Maersk, était régulièrement évoquée. Le groupe danois annonce son acquisition par CIMC, un des premiers fabricants mondiaux de boîtes, qui entend développer sa ligne de produits frigorifiques. Maersk Containers Industry sort de quelques années difficiles avec fermetures de sites, changement de stratégie et licenciements.

Tractations entre Maersk et Hapag-Lloyd à Wilhelmshaven ?

D’après Alphaliner, Hapag-Lloyd serait en négociations très avancées pour acquérir la participation que détient APM/Maersk (30 %), aux côtés d’Eurogate, dans le terminal à conteneurs de Jade-Weser-Port de Wilhelmshaven en Allemagne. Des bruits persistants. En juin, il en était déjà question.

Sous la pression, CMA CGM rétablit ses escales à La Réunion

À partir du 18 septembre, la compagnie française va rétablir ses escales au port de la Pointe des Galets sur son service Midas2 qu’elle avait dû suspendre dès le 1er août. Forte pression portant notamment sur l’évacuation des déchets...

Maersk publie des résultats impressionnants et annonce des acquisitions

Le deuxième trimestre 2021 a marqué pour le leader mondial du transport maritime de conteneurs le 12e consécutif de progression de ses bénéfices. Le rapport financier de Maersk à mi-parcours de l’année – intéressant à plus d’un titre – ne fait que surligner l’incroyable période que vivent les compagnies. Revers de la médaille : les coûts opérationnels ont augmenté car les navires ont accéléré.

Premier trimestre 2021 : bénéfices (net)tement supérieurs dans la ligne régulière

Les dix premiers transporteurs maritimes mondiaux de conteneurs ont quasiment tous publié leurs résultats financiers pour les trois premiers mois, à l’exception de MSC qui s’y soustrait et de ONE disqualifié par la comptabilité japonaise. Ensemble, ils totalisent 14,8 Md$ de marge d’exploitation. Les compagnies asiatiques mènent aussi le bal de ce point de vue. Synthèse.

Maersk : un bénéfice d'exploitation de 3 Md$ au premier trimestre 2021

Conformément à ce qu’il avait annoncé il y a quelques jours, le leader mondial du transport maritime a enregistré sur le seul premier trimestre des résultats proches de ceux réalisés durant l’année 2020 pour certains indicateurs. La rentabilité exceptionnellement élevée et un solide flux de trésorerie lui permettent de lancer un programme de rachat supplémentaired'actions de l’ordre de 5 Md$ au cours des deux prochaines années.

Maersk a bénéficié de taux de fret moyens en hausse de 35 % au premier trimestre

Sur la base de données non auditées – un chiffre d'affaires de 12,4 Md$ et un bénéfice d'exploitation avant dépréciations et amortissements de 4 Md$ – A.P. Møller - Mærsk ajuste ses prévisions pour l’année 2021. Ses bénéfices devraient se situer entre 13 et 15 Md$ et non pas entre 8,5 et 10,5 Md$ comme estimé auparavant et son résultat d’exploitation entre 9 et 11 Md$ (contre 4,3 à 6,3 Md$).

Conteneur : nouveaux rapports de force dans le Top 5

CMA CGM a repris en 2021 la troisième place du classement mondial que lui avait ravie Cosco mais guère plus de 1 000 EVP les distancent si bien qu’ils détiennent une part de marché égale. Avec près de 700 000 EVP en commande, MSC va en revanche s’imposer sans conteste face au leader mondial Maersk dont l’extrême sobriété dans les commandes permet de bien rémunérer ses actionnaires mais lui fait perdre sa couronne.

Pages