Conteneur : les compagnies face au manque criant de navires

Au programme des lignes régulières en 2022, l’ingéniosité. Les transporteurs maritimes sont contraints aux arbitrages alors qu’il n'y a pas assez de porte-conteneurs disponibles pour assurer tous les services. Selon Alphaliner, cinq boucles peuvent être considérées comme des services fantômes, sans navires pour les opérer.

Wilhelmshaven intégré au service phare de CMA CGM

Le port allemand est désormais desservi par le service FAL1 entre Asie et Europe, la ligne emblématique de l’armateur français. Cette escale, qui vient se greffer avant Hambourg, ne se fait pas au détriment d'autres ports européens.

Ocean Alliance va offrir 300 000 EVP de capacités en plus en 2021

CMA CGM, Cosco/OOCL et Evergreen, liées par des accords de partage depuis 2017 au sein d’Ocean Alliance, aligneront, dans le cadre de leur nouvelle offre effective à compter d’avril, 333 porte-conteneurs pour une capacité de 4,1 MEVP. Sur ce total, 113 seront exploités par l’armateur français.

Vers une nouvelle alliance maritime

Cinq compagnies sud-coréennes ont créé la surprise en annonçant au cours des derniers jours de l’année un accord de base pour donner naissance à K-Alliance. Objectifs : Compétitivité, économies d’échelle, déploiement de navires plus sobres, investissements portuaires …

Transpacifique : les rapports de force évoluent

Les principaux transporteurs ont clairement donné la priorité à l’offre entre Asie et Amérique du Nord au cours des derniers mois. Les rapports de force entre alliances maritimes évoluent mais les lignes bougent aussi sur le front Est-Ouest…

Le Havre revient sur les radars de la FAL 1

Tout rentre progressivement dans l’ordre. Le CMA CGM Antoine de Saint-Exupéry , baptisé au Havre en septembre 2018, inaugurera le 13 décembre le retour dans le port normand de la ligne phare de l’armateur français, la FAL1 (French Asia Line). Le Havre en avait été écarté en juillet 2019 à l’occasion d’une réorganisation pour des raisons économiques.

Transpacifique : les alliances rétablissent de la capacité

Résultant des injonctions chinoises ou pas, les trois grandes alliances des lignes Est-Ouest ont remis des EVP sur le marché en rétablissant les traversées qu’elles avaient supprimées. Reste à savoir si elles vont aussi revenir sur leurs tarifs. Conformément à la demande des autorités de la concurrence qui s’inquiétaient aussi de la flambée des taux.

Conteneurs : l'affaire transpacifique

Les chargeurs vont-ils y voir plus clair dans l’offre qui leur sera faite en octobre ? Cette année, les effets de la crise sanitaire se conjuguent avec la Golden Week en Chine. Deux paramètres qui perturbent le jeu de l'offre et de la demande alors que les taux de fret flambent entre la Chine et les États-Unis. Un phénomène qui fait réagir les autorités chinoises, interpelle l’administration américaine, mais laisse de marbre les autorités de la concurrence européenne.

Les arbitrages de PIL, ZIM, HMM ont modifié la physionomie de la route transpacifique

Si un seul service a été ajouté à ceux d'août 2019 sur le marché transpacifique, la route a cependant connu quelques changements majeurs. Dans l'ensemble, la capacité commerciale est désormais supérieure de 15 % à celle de 2011. En revanche, la taille moyenne des navires a augmenté de 58 %.

Pages