Clarksons : des signes d’amélioration sur les marchés offshore

Sacrément chahutés en 2020, les marchés du pétrole et du gaz offshore ont connu une légère amélioration de l'activité au cours du premier semestre. La confiance est de retour avec des investissements dans de nouveaux projets en hausse et l’éolien offshore porté par la vague vert. Le financement du secteur offshore pourrait toutefois s’avérer problématique.

Louis Dreyfus Armateurs : inauguration du Wind of Hope et sortie définitive du capesize

Inauguré le 1 er juillet à Saint-Nazaire en présence de la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, le second navire de maintenance d’éoliennes offshore de Louis Dreyfus Armateurs sera opérationnel début août. Le groupe a, parallèlement, annoncé sa sortie définitive du marché des grands vraquiers avec la vente de ses deux derniers capesize.

Éolien offshore : un eldorado pour les ports français ?

Qu’ils accueillent des usines de fabrication d’éoliennes, soient utilisés comme site d’assemblage au cours du déploiement des champs offshore, ou servent de base de maintenance en phase d’exploitation, de nombreux ports français sont ou vont être mis à contribution pour l’éolien offshore.

MOL : chambardement dans l'organisation

Le groupe japonais de transport maritime exécute son plan de restructuration, annoncé en partie mi-décembre à l’occasion d’un conseil d’administration. En jeu, les activités de vrac sec et un verdissement de ses entités commerciales. La réorganisation s’accompagne d’un renouvellement de ses équipes dirigeantes.

La Rochelle : céréales et covid plombent les trafics

Le premier semestre avait donné l'espoir que La Rochelle résisterait à la crise sanitaire. Mais la mauvaise récolte de céréales se cumule avec les impacts de la crise sanitaire et le Grand port maritime voit ses trafics baisser pour 2020. Il regarde désormais vers le champ éolien offshore de Saint-Nazaire qui va l'occuper logistiquement pendant dix-huit mois.

Sorti du vrac sec, Scorpio Bulkers devient Eneti

Cela plusieurs mois que la société monégasque pilote sa sortie du vrac sec pour se positionner sur le marché des EMR et éolien offshore. Étape décisive : changement de nom.

Louis Dreyfus Armateurs place deux navires sur le parc éolien de Nantes Saint-Nazaire

Louis Dreyfus Armateurs est convaincu depuis plus d’une décennie du potentiel des énergies renouvelables offshore. Il s’est organisé pour répondre à ce marché. Alors que son second SOV sera bientôt livré, l’armateur français fait cette fois recette avec ses navires dédiés au transfert d’équipage de maintenance. Au côté du britannique Tidal Transit, il a été retenu par GEl pour fournir deux navires de ce type. Ils seront construits par le chantier naval français OCEA.

Bourbon sort du redressement judiciaire, à quel prix ?

Le tribunal de commerce de Marseille a rendu un jugement favorable le 14 décembre au plan de restructuration de Bourbon Maritime. Place désormais à la restructuration financière et capitalistique du groupe. Deux nouveaux actionnaires font leur entrée au capital. Une centaine de navires devrait être cédés.

Un huitième parc éolien en mer au large de la Normandie

Dans un communiqué publié samedi 5 décembre, les ministères de la Transition écologique et de la Mer ont dévoilé la zone retenue pour l'installation du huitième parc éolien en mer. Le périmètre de cette zone sera affin...

Pages