Maersk resserre ses objectifs climatiques

Sa rétrogradation dans le classement mondial des armateurs de porte-conteneurs est encore sous les feux de l'actualité mais Maersk fait diversion. Le groupe danois annonce une revoyure de sa stratégie de décarbonation, avançant de dix ans ses objectifs climatiques, pour être neutre d'ici 2040. Ce qui signifie d’aller au-delà de sa seule flotte.

MEPC 77 : acte manqué et occasion ratée selon le secteur privé

La 77e session du Comité de protection du milieu marin, qui s’est clôturée le 28 novembre, n’a débouché sur rien de probant, selon les organisations maritimes. Elles souhaitaient obtenir une révision des objectifs de décarbonation négociés en 2018 et poser les termes du débat sur la création d’un fonds de R&D de 5 Md$ et d’une taxe carbone. L’OMI n’a pas dérogé de son ordre de jour et reporté ces sujets aux prochains MEPC, en 2022 et/ou 2023...

MEPC77 : la délégation française justifie son revirement sur les objectifs de décarbonation pour une « question d’efficacité »

« L'OMI est une organisation technique qui devrait concentrer ses efforts et son temps limité sur la définition de mesures concrètes et obligatoires ». C’est en ces termes que la délégation française à l’OMI a justifié son attitude paradoxale aux premiers abords lors de la 77e session du Comité de protection du milieu marin MEPC77, qui se tient depuis le 22 novembre et jusqu’au 26 novembre. Favorable à la COP26 à une décarbonation avant l’heure fixée pour le transport maritime, la France a voté contre cette résolution à l’OMI.

Amazon, Ikea, Unilever, Zara...n'embarqueront plus sur des navires polluants en 2040

Amazon, Ikea, Unilever et Zara font notamment partie des neuf multinationales qui se sont engagées à transporter leur fret sur des navires alimentés par des carburants zéro émission d'ici 2040. Elles entendent ainsi envoyer des signaux de demande mais les ONG leur rappellent aussi quelques-unes de leurs responsabilités.

Fit for 55 : des premiers échanges tendus

Les ministres européens de l'Environnement ont tenu un premier débat sur le paquet législatif Fit for 55, portant notamment sur l’intégration progressive du transport maritime au système communautaire d’échanges de quotas carbone. Si les premiers échanges se font sous la présidence slovène, c’est sous celle de la France que les véritables négociations se tiendront à partir de janvier 2022.

Moins de 25 % des vraquiers et des pétroliers seraient conformes à l'EEXI

Selon le courtier britannique Simpson Spence Young, les premières mesures pour décarboner le transport maritime adoptées en juin par l’OMI à l’occasion du 76e Comité de la protection du milieu marin (MEPC 76 ) sont actuellement inopérantes par les trois-quarts de la flotte mondiale de vraquiers et de tankers

HMM cible d'une cyberattaque

La compagnie maritime sud-coréenne a confirmé avoir fait l’objet d’une attaque ayant entraîné des dysfonctionnements de ses systèmes de messagerie. La compagnie maritime sud-coréenne HMM a été la cible d'une cyberattaque qui a...

Washington veut accélérer la décarbonation du transport maritime

Les États-Unis rejoignent la Norvège et le Danemark dans leur objectif de mettre à l’eau des navires à émissions nulles d’ici 2030. Washington souhaite « qu’au moins 200 navires » utilisant l'hydrogène vert, l'ammoniac vert, le méthanol vert et les biocarburants avancés croisent en mer avant la fin de la décennie. Toute annonce sur l’engagement environnemental est de bon aloi quand se tient une session décisive à l’OMI sur la décarbonation du transport maritime...

MEPC76 : trouver nécessairement un compromis sur l'intensité carbone des navires

À la veille de l’ouverture du 76e Comité de la protection du milieu marin qui se tient par visioconférence jusqu’au 17 juin, trois scénarios étaient encore ouverts : le compromis, la division ou le report de décision. Il s’agit sans doute l’une des sessions les plus décisives pour éprouver la capacité de l’OMI à mettre en œuvre les politiques qu’elle a adoptées.

Pages