PIL reconstitue sa flotte

La compagnie singapourienne, qui a passé la majeure partie de l’année 2020 à négocier avec ses créanciers afin d’éviter la mort économique, a manifestement été autorisée à recomposer ses actifs. Le plan de...

PIL sauvée en dernier recours

La compagnie singapourienne a passé la majeure partie de l’année 2020 à négocier avec ses créanciers afin d’éviter sa mort économique. Ses créanciers ont voté en faveur de son plan de restructuration qui prévoit...

PIL se protège contre la faillite

Engagée depuis des mois dans des pourparlers pour obtenir de ses créanciers un rééchelonnement de sa dette et obtenir un financement d’un fonds souverain, la compagnie singapourienne indique que son plan de restructuration est désormais ficelé. Elle a besoin de temps.

Les arbitrages de PIL, ZIM, HMM ont modifié la physionomie de la route transpacifique

Si un seul service a été ajouté à ceux d'août 2019 sur le marché transpacifique, la route a cependant connu quelques changements majeurs. Dans l'ensemble, la capacité commerciale est désormais supérieure de 15 % à celle de 2011. En revanche, la taille moyenne des navires a augmenté de 58 %.

PIL vend son siège social

Le transporteur maritime singapourien, qui a obtenu un prêt garanti par l'État auprès du fonds souverain Temasek Holdings pour se refinancer, a vendu son siège, le dernier d'une série d'actifs cédés de la SS Teo-led, la sociét...

Conteneurs : des refinancements d'urgence

La famille Teo, actionnaire de PIL, pourrait perdre le contrôle. MPC Container, à court de liquidités, a convoqué une assemblée générale extraordinaire le 13 juillet afin d'approuver une recapitalisation à grande échelle. Deux armateurs chinois fusionnent. Les ressorts du conteneur se tendent.

Un prêt garanti par l'État de 450 M$ pour PIL ?

​La compagnie maritime singapourienne aurait obtenu un prêt garanti par l'État auprès d'un fonds d'investissement singapourien. L'accord présumé fait partie d'un ensemble de mesures financières visant à garantir la pérennit...

Conteneur : les compagnies maritimes pourraient bien créer la surprise

Leurs difficultés ne sont pas feintes mais elles déjouent les projections des agences de notation qui doivent reconsidérer leur approche. Leur discipline dans la gestion de l’offre et de la demande et leur politique commerciale pourraient même leur ouvrir la voie à des bénéfices, estiment certains analystes.

DP World rejoint TradeLens

L’opérateur portuaire émirati a annoncé qu’il rejoignait la plateforme de blockchain créée par Maersk et IBM. Pour rappel, la blockchain est une technologie décentralisée, qui permet de partager des données en temps réel et...

Une issue singapourienne pour PIL ?

La compagnie nationale de Singapour, en grandes difficultés financières depuis quelques mois, est entrée en négociations exclusives avec le fonds souverain du pays. Elle a par ailleurs annoncé avoir obtenu de treize de ses créanciers un moratoire sur ses dettes.

Pages