L'Espagne adhère à la Convention de Hong Kong

L’Espagne rejoint la liste des 16 autres signataires du traité international sur le recyclage des navires dans des conditions respectueuses de la sécurité des employés et de protection de l’environnement. Bien que le quorum des États ait été atteint, le texte signé sous l’égide de l’OMI en 2009 n’est toujours pas promulgué. Le démantèlement est un autre sujet récurrent de tensions où l’UE et l’OMI se disputent une zone de compétences...

Recyclage des navires : la tonne de ferraille s'affole

L’activité de recyclage des navires se réveille un peu. Cela fait plusieurs semaines que le prix de la tonne de ferraille grimpe alors les chantiers manquent de tonnages. Mais le cap des 500 $ la tonne d’acier ayant été franchi, les propriétaires se laissent tenter​.

ArcelorMittal Fos se lance dans le démantèlement de navires

Le sidérurgiste finalise à Fos-sur-Mer un projet de démantèlement des navires qui doit lui permettre de récupérer 100 000 t d’acier recyclé dès 2025. Il contribuera ainsi à atteindre ses objectifs de décarbonation de l’industriel tout en structurant une filière porteuse pour l’industrie navale.

La paradoxale désaffection pour le recyclage

Alors que les prix de la ferraille sont particulièrement élevés, l’activité de recyclage manque de tonnages. Dans certains segments du transport maritime, les vieilles unités, pour lesquelles les propriétaires ne sont pas disposés à supporter le coût de la mise en cale, feraient pourtant d’excellents candidats.

Un marché avec la Marine nationale pour Baudelet Environnement

Baudelet Environnement vient de remporter un nouveau marché de démantèlement avec la Marine nationale pour un montant de 3 M€. Le marché, qui porte sur huit coques de type patrouilleurs et remorqueurs, représente 27 mois d’activité pour le chantier havrais.

Recyclage des navires : la situation ne s'est pas améliorée en 2020

Selon les données que vient de publier l'ONG Shipbreaking Platform, trois plages d'Asie du sud-est concentrent toujours près de 90 % du tonnage mondial démantelé. Bien qu’un règlement européen exige le recyclage des navires battant pavillon européen dans des chantiers navals agréés par Bruxelles, seuls 20 % de leur capacité ont été utilisés en 2020, indique l'association représentant les chantiers navals européens, European Ship Recyclers.

Recyclage des navires : le rapport qui passe au crible les chantiers européens

Manque de capacités pour les grands navires, prix de la ferraille pas compétitif, problématique de positionnement des chantiers... Si la liste européenne des sites agréés pour le recyclage des navires s’est étoffée, l’association internationale des armateurs, le Bimco, estime qu’ils ne sont toujours pas adaptés.

Recyclage : un contournement des règles ?

Selon des ONG, dont Shipbreaking Platform, certains États membres européens, qu’elles ne nomment pas, chercheraient à contourner le règlement européen qui impose que les navires soient démantelés dans des chantiers agréés. Les ONG ont alerté la Commission européenne.

Du monde au mouillage dans les chantiers de démantèlement

Les restrictions imposées par les mesures de confinement en Inde, grand pays recycleur de navires, ont paralysé l’activité de ses nombreux chantiers de démantèlement. La vie reprend son cours et les navires affluent en nombre. La situation devrait se tendre encore davantage car les ventes à la ferraille ont également retrouvé de la vigueur.

Pages