Les chantiers navals sud-coréens en mal de travailleurs étrangers

La Corée du Sud est contrainte de revoir les règles relatives à l’octroi de visas afin de permettre aux chantiers navals d’avoir recours à des travailleurs étrangers. Les constructeurs sud-coréens, dont les carnets de commande sont pleins, font face à une pénurie aiguë de main d’œuvre.

La frénésie d'achats de navires est historique

À supposer qu’une partie de l’offre finisse en ferraille, dans la mesure où près de 30 % de la flotte ne sera pas conforme aux prochaines échéances réglementaires, il semble peu probable que toute la capacité livrée et libérée de la congestion puisse être absorbée sans nuire à l'équilibre entre l'offre et la demande dans les années à venir, pointe le BIMCO, l'une des plus grandes associations maritimes internationales représentant les armateurs.

Construction navale : les chinois devant les Coréens en 2020 ?

Entre les constructeurs chinois et les coréens, l’alternance est biennale. Le carnet de commande 2020 des premiers permettrait au géant asiatique de retrouver son statut de leader mondial de la construction navale qu’il a perdu il y a deux ans. En revanche, en ce début d’année, les commandes pleuvent sur les chantiers coréens.

Les chantiers navals sud-coréens ont préservé leur citadelle en 2020

Après de fortes baisses au premier semestre 2020, les constructeurs navals coréens ont redoublé d’activité au second semestre, avec d'importantes commandes tombées du ciel en fin d'année. DSME fait néanmoins état d’une annulation significative pour défaillance de l’armateur.

HHI obtient un prêt vert de 388 M$

Le chantier naval sud-coréen a obtenu un crédit vert syndiqué d'une valeur de 480 milliards wons (388 M$) de la Banque d'État sud-coréenne KDB et d'autres banques, dont l'Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) et HSBC Korea. Les bonnes...

Le résultat net de Yangzijiang a diminué de moitié au premier trimestre

Le chantier naval chinois a vu son résultat net chuter de 51 % au cours du premier trimestre par rapport à l'année précédente, passant de 118,4 à 58,4 M$ au premier trimestre. Le chiffre d’affaire accuse le coup, passant de 882 M$ à 493,2 M...

Fusion entre géants de la construction navale chinoise

Les deux plus grands groupes chinois de construction navale, China Shipbuilding Industry Corp (CSIC) et China State Shipbuilding Corp (CSSC), prévoient de fusionner, ont annoncé les deux groupes cotés en bourse le 1 er juillet dans des avis financiers, distincts mais similaires. Dans l'attente des autorisations réglementaires et sans détails sur le plan de consolidation.

Fusion HHI-DSME : La réorganisation approuvée, les syndicats n'en démordent pas...

Malgré l'opposition de son personnel, les actionnaires de HHI ont voté en faveur de la scission de la société actuelle et de sa substitution par une holding qui chapeautera les activités de construction navale. Une réorganisation motivée par le projet de fusion avec sa compatriote DSME. À l'issue de ce processus, le Sud-Coréen détiendrait 21,2 % du carnet de commandes mondial.

Corée du Sud : grève pour protester contre le projet de HHI

Les travailleurs des chantiers navals de Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME) se sont prononcés (à plus de 90 % selon les syndicats) en faveur de la grève pour protester contre le projet de rachat de leur entreprise par Hyundai Heavy Industries (HHI). Leurs...

Pages