Carburant contaminé : Singapour revoit sa politique d'assurance qualité

L'autorité maritime et portuaire de Singapour renforce ses exigences sur la qualité du carburant maritime après avoir retracé les origines des récentes soutes contaminées qui ont concerné au moins 200 navires et causé des dommages moteur sur 80 d'entre eux. Les contaminants d'hydrocarbures chlorés ne font actuellement pas partie des normes de qualité au niveau international.

La consommation se tasse en Europe mais pas outre-Atlantique

Alors que le commerce de détail de l'Union européenne stagne, selon le BIMCO, les importations conteneurisées ont établi un nouveau record mensuel dans les ports américains en mars. Les détaillants sont incités à stocker avant que l'inflation ne renchérisse les coûts, indiquent les économistes. Les dépenses de consommation augmentent plus rapidement que la croissance des revenus, peut-être aussi en anticipation de la hausse prévue des prix.

ONE/Evergreen : le concours pour la 6e place mondiale

Les lignes vont encore bouger dans la ligne régulière. Entre Maersk et MSC, le match pour la première marche du podium mondial est plié depuis janvier. Entre Cosco et CMA CGM, les jeux sont faits, la Française ayant ravi à la Chinoise la troisième place. C’est désormais le sixième rang que se disputent les compagnies japonaise et taïwanaise ONE et Evergreen. Affaire quasiment classée.

La Chine a soumis à l'OMI son plan de décarbonation du transport maritime

La Chine, soutenue par le Brésil, l'Afrique du Sud, l'Argentine et les Émirats arabes unis, a soumis à l'OMI le cadre juridique et financier qui permettrait de stimuler l'adoption d'alternatives aux énergies fossiles tout en réglant le différentiel de coûts avec les carburants d'origine fossile. Une avancée notable pour des pays qui ne sont pas connus pour leur activisme sur ces questions à l'OMI.

Onze compagnies maritimes entendues par la FMC

La semaine dernière, l’autorité américaine de régulation du transport maritime a achevé la première phase de l’audit de 11 compagnies maritimes. Il s’agit de déterminer si les plaintes des chargeurs américains sont fondées. À savoir s’ils ont été sciemment lésés par les compagnies durant la crise sanitaire.

La Cnan Nord n'a plus de navires en service

Depuis plusieurs mois, la Compagnie nationale algérienne de navigation Nord, qui opère un service régulier entre l’Algérie et l’Europe du Nord, doit faire face à des difficultés techniques et financières si bien que la totalité de sa flotte est actuellement arraisonnée dans différents ports d’escales.

Les ports et l'activité manufacturière sanctionnés par les confinements en Chine

L’épidémie frappe désormais la plupart des grandes villes côtières alors que le plus grand port du pays et du monde, Shanghai, vit sous un confinement strict depuis un mois. L'économie chinoise décélère. Les ventes au détail ont chuté au premier trimestre. La production industrielle a ralenti. Les importations et les exportations marquent le pas. La banque centrale chinoise ouvre les parapluies pour soutenir son économie rudoyée par les assauts du Covid.

Alexander Saverys : « Nous détestons de voir ce que nous avons construit aller dans la mauvaise direction »

Dans un entretien au Financial Times, Alexander Saverys, de la famille qui contrôle la Compagnie maritime belge, maison-mère de plusieurs sociétés dans le transport maritime, annonce ses plans pour déjouer la fusion entre Euronav et Frontline, deux des plus grandes sociétés dans le transport de pétrole. La famille est un des actionnaires d’Euronav. Le prochain conseil d’administration promet d’être animé.

Mise en péril de la fragile reprise du commerce mondial selon l'OMC

Avant le conflit aux portes de l’Europe et le rebond épidémique en Chine, la reprise économique était bien sur les rails. L’OMC revoit à son tour ses projections sur le commerce mondial, abaissant d’1,3 point la croissance estimée en 2022. La manutention portuaire est à la baisse dans tous les ports, mais surtout en Chine. Les nouvelles commandes à l'exportation sont tombées à leur plus bas niveau depuis juillet 2020.

Chute inattendue des importations de la Chine

Le premier consommateur mondial de matières premières, de métaux, de minerais et d’énergies a limité tous ses achats en mars tandis que la croissance des exportations a ralenti, ce qui incite les analystes à prévoir une détérioration du commerce au deuxième trimestre. Dans des enquêtes réalisées auprès de l’industrie manufacturière, les entreprises chinoises signalent des annulations de commandes en raison des incertitudes économiques et géopolitiques.

Pages