ONE va investir 20 Md$ sur dix ans

Dans une visioconférence organisée le 23 mars, Jeremy Nixon, le PDG de la compagnie japonaise née de la fusion des activités conteneurisées des trois principaux transporteurs japonais, MOL, NYK et K-Line, a annoncé un plan d’investissement de 20 Md$ sur dix ans.

Evergreen, Yang Ming, Wan Hai, au top de la rentabilité

À elles trois, elles ont totalisé 22 Md$ de bénéfices d’exploitation. Evergreen, Yang Ming, Wan Hai n’ont pas pour seule singularité d’être trois taïwanaises parmi les douze premières compagnies maritimes mondiales de la ligne régulière. Elles sont aussi les plus rentables. Wan Hai, la dernière du trio, la plus profitable et la plus aventurière, capitalise sur le risque pris de se diversifier en s’affranchissant de l’intra-asiatique pour se positionner sur la ligne transpacifique.

Le CMA CGM Symi offre une Première à Shanghai

Avant de débuter sa carrière sur un service transpacifique, le dernier-né de CMA CGM a offert au port de Shanghai sa première opération d’avitaillement en GNL. Le premier port à conteneurs mondial se hisse aux standards de Singapour et de Rotterdam pour l’offre en gaz naturel liquéfié.

Quelques signes d'assouplissement à Shenzhen

Pour permettre à son port de reprendre quelques opérations vitales à l’économie de la mégapole de 17,5 millions d’habitants, les autorités locales ont levé quelques restrictions. Les usines ont été rouvertes et les transports publics rétablis dans quatre districts, dont Yantian. Mais ailleurs, l’épidémie fait rage.

La taxation au tonnage, un incontestable atout en période faste

Le contexte de 2021 a fait de la taxe au tonnage un avantage concurrentiel pour certains transporteurs maritimes. Les compagnies, qui ont opéré sous ce régime fiscal l’an dernier, ont été particulièrement avisées. Un système toutefois quitte ou double.

Neuf porte-conteneurs supplémentaires de 24 000 EVP au GNL pour CMA CGM ?

Selon Alphaliner, l’armateur français de porte-conteneurs serait en pourparlers avec le groupe chinois de construction navale CSSC pour la construction de neuf autres porte-conteneurs de 23 112 EVP, propulsés au GNL. Le numéro trois mondial du secteur a fini de réceptionner la première série l’an dernier.

Un an après l'Ever Given, l'Ever Forward s'échoue dans le canal de Craighill

Le transporteur maritime taïwanais de conteneurs a un sens prononcé pour les anniversaires. Un an après avoir subi l’échouement de l’ Ever Given dans le canal de Suez, qui a créé un embouteillage massif impliquant plus de 400 navires, il doit procéder à un autre renflouement. L’ Ever Forward s’est échoué le 13 mars dans la baie de Chesapeake, peu après avoir quitté Baltimore.

Conteneur : le retour à la normale à nouveau hypothéqué par l'épidémie

En quelques jours, l’épidémie aura gagné du terrain. La Chine a enregistré en 24 heures plus de 5 000 cas nouveaux tandis que 30 millions de personnes étaient confinés le 15 mars à la mi-journée. Une vingtaine de provinces sont touchées et Shenzhen, Zhejiang, Shanghai, Jilin, Suzhou, Guangzhou et Pékin ont été successivement fermés. Certaines compagnies ont pris les devants pour préparer leurs clients à de nouvelles perturbations.

Shenzhen à nouveau confiné

Alors que la guerre en Ukraine met à nouveau les chaînes d'approvisionnement mondiales à l'épreuve, la ville qui loge le quatrième port le plus fréquenté au monde est soumise à un confinement généralisé. Les autorités portuaires se veulent rassurantes mais les restrictions de mobilité des personnels ont été réactivées tandis que les accès aux terminaux sont strictement encadrés avec le retour des quotas imposés aux camions.

La flotte maritime russe, quelle puissance ?

Mise au ban de la communauté internationale, la flotte maritime contrôlée par des intérêts russes est de plus en plus isolée. Les armateurs possèdent ensemble quelque 3 000 navires totalisant 18,1 millions de tonnes de port en lourd, soit 1,2 % de la capacité de la flotte mondiale, selon Clarksons. Le bataillon est à l’image de la nature de ses flux et est dominé par une poignée d’armateurs. Sur les 110 pétroliers, 97 sont opérés par Sovcomflot.

Pages