Céréales : les premiers navires chargés de grains ukrainiens ont touché les ports nord-européens

L’un des terminaux céréaliers Euro-Silo à Gand a accueilli les premiers vraquiers en provenance d’Ukraine. Au cours des huit premiers mois de cette année, les volumes y ont chuté de 60 % par rapport à la même période en 2021. Pour donner toutes les chances aux corridors céréaliers, les autorités ukrainiennes ont autorisé les marins à quitter le pays « malgré les restrictions imposées en temps de guerre ».

Le transport maritime de pétrole ne craint ni l'embargo européen ni le plafonnement du G7

Alors que l’idée d’un plafonnement du prix du pétrole exporté par la Russie est évoquée par les membres du G7, la mesure tout comme l’entrée en vigueur imminente de l’embargo européen seront favorables aux pétroliers, défend le Bimco. L’une des plus grandes associations d’armateurs a présenté ses perspectives ce 12 septembre pour le conteneur, le vrac sec et le pétrolier.

France, Roumanie et Ukraine alliées pour exporter les céréales

Alors que la Russie conteste les exportations de céréales ukrainiennes par voie maritime telles qu'elles ont été cadrées par l'accord d'Istanbul, la France apporte son expertise logistique à la Roumanie pour l'acheminement terrestre de ces céréales.

Les raffineurs assoiffés de pétrole, les flux maritimes font le chassé-croisé

À quelques mois de l’entrée en vigueur de la sanction européenne sur le pétrole russe, la course aux flux d’hydrocarbures en dehors de la sphère russe bat son plein. Le Nigeria propose aux Européens son gaz et relance son projet de gazoduc via l’Algérie. Le brut du Guyana est plébiscité par les raffineurs britanniques, espagnols et italiens. Le brut du Golfe continue d’intéresser l’Asie en dépit de la concurrence de celui de l’Oural.

Céréales : l'absence de la mer Noire dope les blés français

Quand la Russie et l'Ukraine se battent, les blés français dansent. Le quart des volumes exportables est déjà sorti. Mais les deux géants sont de retour, l'Ukraine grâce au corridor mis en place, la Russie en bradant ses grains. Les récoltes en cours au Canada et à venir dans l'hémisphère sud ouvrent des perspectives rassurantes.

Shell, TotalEnergies : des profits sous tensions

Le groupe pétrolier britannique Shell a fait mieux que son homologue français TotalEnergies. Le premier a quintuplé son bénéfice au cours du deuxième trimestre. Le second l’a doublé. Les deux majors européennes profitent de la flambée des prix des hydrocarbures depuis l'invasion russe de l'Ukraine.

L'accord entre Moscou et Kiev sur les exportation de céréales compromis

L’accord signé entre la Russie et l’Ukraine pour permettre la reprise sécurisée des exportations de céréales sous l’égide de l’ONU et de la Turquie a déjà été violé. Plusieurs missiles multi-rôles se sont abattus le 23 juillet sur une usine de traitement de céréales, pourtant concerné par l’accord signé par Kiev et Moscou.

Céréales : explosion du transport maritime frauduleux en mer d'Azoz selon Windward

Alors que l’accord signé entre la Russie et l’Ukraine pour permettre la reprise sécurisée des exportations de céréales sous l’égide de l’ONU et de la Turquie a déjà été violé, un phénomène de contrebande de céréales organisé en mer est de plus en plus probant. La société Windward, qui utilise l’intelligence artificielle pour fournir des données sur le transport maritime et les activités portuaires, l’a mesuré.

Progression en vue pour les exportations françaises de blé

Malgré une récolte en baisse, les exportations du blé en français s’annoncent en hausse, favorisées par leur compétitivité et les difficultés d’exportation des pays de la mer Noire. En dépit des solutions alternatives, par la route et le rail, les volumes exportés ne représentent que 30 % de ce qu'ils étaient avant le conflit.

Pages